« L’actualité africaine en 5 titres » du 14 août 2016

[GARD align= »center »]

La campagne présidentielle au Gabon a officiellement commencé samedi à deux semaines du scrutin, avec une démonstration de force du président sortant Ali Bongo Ondimba|©flickr

La campagne présidentielle au Gabon a officiellement commencé samedi à deux semaines du scrutin, avec une démonstration de force du président sortant Ali Bongo Ondimba|©flickr

Gabon : Ali Bongo accuse ses opposants d’avoir « tué » son père  

La campagne présidentielle au Gabon a officiellement commencé samedi 13 août, à deux semaines du scrutin. Le président sortant Ali Bongo, qui a tenu un meeting géant au stade de l’Amitié près de Libreville pour marquer le début de sa campagne, a accusé ses adversaires d’être responsables de la mort de son père, au pouvoir pendant 41 ans.

« Ils ont tué Omar Bongo à petit feu en sabotant son action par des mensonges à répétition », a-t-il déclaré. Ce meeting était une véritable démonstration de force face à ses 13 opposants qui ont des moyens bien plus limités.  Selon la police, 60.000 partisans du chef d’état étaient présents. Ali Bongo Ondimba s’est exprimé lors de ce grand rassemblement.

Pour ses adversaires politiques, Ali Bongo est un enfant du Nigeria adopté par Omar Bongo et qu’il ne peut être président de la République gabonaise. Ils ont été déboutés de tous leurs recours.

L’ancien président de la Commission de l’Union africaine, son principal rival lors de cette élection, Jean Ping, a lui réuni 2.000 à 3.000 personnes en deux réunions publiques dans le centre du pays. L’élection à un tour doit se tenir le 27 août prochain.

Le Soudan du Sud rejette le déploiement des casques bleus

Le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé le déploiement de 4000 casques bleus supplémentaires pour assurer la sécurité à Juba.

Ces troupes africaines auront un mandat plus robuste que les 12 000 soldats déjà présents dans le pays. Mais le Soudan du Sud a annoncé qu’il s’opposait à cette mesure.

L’ONU menace d’imposer un embargo sur les armes si les autorités du pays bloquent le déploiement. L’Ethiopie, le Kenya et le Rwanda seront les principaux pays contributeurs de troupes pour cette force de maintien de la paix.

Mais pour l’instant, il est difficile de concevoir comment la mission pourra être déployée sans la coopération du Soudan du Sud. Des combats entre des troupes rivales en juillet ont fait des centaines de morts alors qu’un accord de paix avait été signé il y a moins d’un an.

L’ONU a éprouvé des difficultés pour protéger les civils avec plus de 35 000 personnes qui se sont précipitées vers sa base à Juba. Plus de 100 000 Sud-Soudanais ont fui vers les pays voisins à cause des dernières violences d’après l’agence de l’ONU pour les réfugiés.

Nouvel effondrement d’une maison au Maroc: deux enfants tués

Deux enfants ont été tués dans l’effondrement d’une maison à Marrakech, le deuxième drame du genre à toucher en une semaine le Maroc qui compte des dizaines de milliers de logements insalubres, ont annoncé samedi les autorités et un militant.

Les deux enfants, âgés de quatre et six ans, rendaient visite à leurs proches en compagnie de leur tante lorsque la maison s’est effondrée dans la nuit de vendredi à samedi, a indiqué Omar Arbib, responsable de la section de l’Association marocaine des droits de l’Homme à Marrakech (sud).

La tante a été grièvement blessée, a-t-il déclaré. Aucune autre victime n’est à déplorer et les recherches sont terminées. La maison se trouvait dans le quartier de Bab Taghzout dans la vieille ville (médina) de Marrakech, où quelque 1.600 maisons sont menacées d’effondrement, a dit M. Arbib.

Le 5 août, quatre personnes ont été tuées et 24 blessées dans l’effondrement d’un immeuble de quatre étages à Casablanca, une mégapole côtière de cinq millions d’habitants de l’ouest marocain qui compte des milliers de logements insalubres, en particulier dans la médina.

Soudan du Sud: l’ONU autorise l’envoi de 4.000 Casques bleus supplémentaires

Le Conseil de sécurité des Nations unies a autorisé vendredi le déploiement de 4.000 Casques bleus supplémentaires au Soudan du Sud pour assurer la sécurité à Juba et dissuader les attaques contre les bases de l’ONU, malgré l’opposition du gouvernement local.

Le Conseil a adopté le projet de résolution américain qui menace également d’imposer un embargo sur les armes si le gouvernement bloque le déploiement de ces troupes.

Onze des 15 pays du Conseil ont soutenu cette nouvelle force. La Chine, la Russie, l’Egypte et le Venezuela se sont abstenus.

Ethiopie, Kenya et Rwanda devraient être les principaux contributeurs à cette force de maintien de la paix, autorisée à « utiliser tous les moyens nécessaires » pour remplir son mandat. En revanche, l’Ouganda, allié du président sud-soudanais Salva Kiir, avait annoncé plus tôt vendredi qu’il ne fournirait pas de soldats pour ce déploiement supplémentaire.

Nigeria: le pays perd sa première place d’économie en Afrique

Chute du prix du baril, inflation, insécurité au Sud, crise humanitaire au Nord, pénurie d’électricité: en quinze mois, l’économie du Nigeria s’est effondrée au point de perdre sa première place en Afrique, ainsi que celle de premier exportateur de pétrole.

« Le Nigeria est soudainement devenu un pays pauvre », a reconnu le président Muhammadu Buhari jeudi lors d’une conférence en présence de représentants des Nations unies à Abuja.

« Avant que je ne prenne mes fonctions, le pétrole se vendait à quelque 100 dollars le baril. Ensuite, il s’est effondré à 37 dollars, pour osciller maintenant entre 40 et 45 dollars le baril », s’est-il défendu pour expliquer cette descente aux enfers de l’économie nigériane.

Le géant d’Afrique de l’Ouest, qui tire 70% de ses revenus de sa production de pétrole, a laissé la place de première économie africaine à l’Afrique du Sud, selon les derniers calculs des PIB en dollars par le Fonds monétaire international (FMI) mercredi.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitéafricaine

[fbcomments]

Related Articles

la France octroie un million d’euros à sept pays africains

La somme accordée aux pays en voie de développement constitue l’apport des Français au Fonds de solidarité prioritaire d’appui à

RDC : Les chrétiens catholiques protestent contre la balkanisation à travers le pays

Les chrétiens de l’église catholique et ses 47 diocèses ont organisé le 1er août une marche à travers la RDC

Vivien Romain MANANGOU: Ce que je pense du Congo

[GARD align= »center »] Enseignant Chercheur à l’Université Marien NGOUABI, ancien porte parole du candidat Guy Brice Parfait Kolélas à la présidentielle

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*