« L’actualité africaine en 5 titres » du 19 novembre 2016

[GARD align= »center »]

Le trophée remis au vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations. AFP|Archives

Le trophée remis au vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations. AFP|Archives

Umaro Sissoco : nouveau PM en Guinée Bissau

Umaro Sissoco Embala est le nouveau Premier ministre de la Guinée Bissau. Le Président José Mario Vaz a annoncé sa nomination ce vendredi en début de soirée.

Sa nomination intervient quatre jours après le limogeage du gouvernement dirigé par Baciro Dja, en place depuis juin, pour tenter de sortir le pays d’une longue crise politique.

L’homme peu connu du grand public a été conseiller de tous les présidents bissau guinéen depuis le dernier régime de Joao Bernardo Vieira dit Nino, assassiné en 2009 par des militaires.

D’après sa biographie, Umaro Sissoco Embalo né le 23 septembre 1972 à Bissau, a obtenu une licence en relations

internationales à l’Université de Lisbonne. Il a aussi décroché une maîtrise en sciences sociales et politiques à l’Institut d’Etudes Internationales de l’Université Complutense de Madrid.

Nigeria : la crise financière affecte les ex-dirigeants

Le gouvernement nigérian n’a pas payé depuis janvier dernier les salaires des anciens chefs d’Etat du pays, à cause d’une trésorerie déficitaire, a déclaré son secrétaire général, Babachir Lawal.

Il a fait cette révélation lors d’une réunion avec des membres du Sénat, selon Naziru Mikailu, l’un des correspondants de la BBC à Abuja.

La Constitution nigériane garantit aux chefs d’Etat du pays des salaires à vie.

Parmi les six ex-dirigeants du Nigeria encore en vie figure Shehu Shagari, âgé de 91 ans. Elu président en 1979, il a été renversé par l’armée en 1983.

Dans une interview accordée au journal nigérian « Punch », le sénateur Aliyu Wamakko a surtout dénoncé le non-paiement du salaire de M. Shagari.

RDC : l’opposition exige la libération des dirigeants des jeunes

Une coalition de l’opposition en République démocratique dénonce l’arrestation de quatre dirigeants des jeunes de partis réunis au sein du « Rassemblement ».

L’arrestation est intervenue à moins de 48 heures d’une manifestation contre le président Joseph Kabila dont le mandat expire le 19 décembre.

L’opposition a indiqué que les quatre hommes ont été « enlevés » par des hommes cagoulés en uniformes de la police.

Selon le porte-parole de la police, le colonel Pierrot-Rombaut Mwanamputu, « ces jeunes ont été pris en flagrant délit en possession des tracts appelant à la révolte contre les autorités dans leur voiture ».

Une manifestation est prévue samedi à Kinshasa pour exiger le départ du président Kabila du pouvoir le 20 décembre à la fin de son mandat. Plus de 50 personnes ont été tuées en septembre, en marge d’une manifestation similaire contre M.Kabila.

RDC: RSF juge « liberticide » la nouvelle réglementation sur les médias

Reporters sans frontières (RSF) a jugé vendredi « liberticide » le nouvel arrêté pris par les autorités de Kinshasa sur les radios-télévisions étrangères en République démocratique du Congo.

Cet arrêté signé la semaine dernière vise « à museler les médias internationaux » et « à réduire le pluralisme de l’information », écrit dans un communiqué RSF, une organisation internationale de défense des journalistes.

« Nous demandons au ministre de la Communication de retirer immédiatement » cet arrêté, ajoute le texte.

Ce texte dispose que « les personnes physiques ou morales de nationalité étrangère peuvent être autorisées à opérer de manière continue dans le secteur de la radiodiffusion sonore et de la télévision » en RDC « moyennant une participation majoritaire des Congolais dans le capital de ladite société ».

L’arrêté donne un « délai de 30 jours » aux radios et télévisions étrangères « pour se mettre en règle », soit jusqu’au 12 décembre, huit jours avant la fin du mandat du président congolais Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001 et à qui la Constitution interdit de se représenter.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), »après avoir examiné l’arrêté ministériel », prend « acte de cette décision », indique un communiqué publié vendredi sur le compte twitter de cet organe de régulation des médias en RDC.

La CAN perturbe la Premier League anglaise 

Le manager de Crystal Palace, Alan Pardew, a déclaré vendredi que le calendrier de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) perturbe la saison de la Premier League anglaise.

« C’est très perturbant pour moi, c’était particulièrement dommageable pour moi à Newcastle, où j’ai eu trois ou quatre joueurs africains. Il y avait toujours un gros problème », a déclaré Pardew lors de sa conférence de presse avant le match de son équipe, samedi, contre Manchester City.

Pour le technicien anglais, les clubs de Premier League doivent maintenant s’assurer que le joueur africain ne disputera pas la CAN avant de le faire signer.

Pardew a suggéré une révision du calendrier du tournoi. La plupart des grandes compétitions internationales de football sont généralement disputées pendant l’été, après la clôture de la saison dans les différents championnats européens.

Des dizaines de joueurs africains évoluant dans des clubs anglais vont regagner leur pays pour disputer la CAN prévue en janvier 2017, au Gabon.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitéafricaine

[GARD align="center"]

Related Articles

L’Afrique du Sud envoie des soldats en RDC

L’Afrique du Sud a envoyé des soldats en République démocratique du Congo (RDC) dans le cadre d’ une mission de

Congo législatives la majorité sortante se signale en force

Quelque soixante-quatre députés élus dès le premier tour dans une élection plutôt très disputée, le Parti congolais du travail (55

Prix de la coopération belge au développement pour un jeune congolais

Marianne Hubeau, une jeune étudiante belge et Aimé Kakudji Kyungu, un jeune chercheur congolais ont reçu, mercredi, lors d’une cérémonie

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*