« L’actualité africaine en 5 titres » du 29 août 2016

[GARD align= »center »]

L’opposant Jean Ping (à gauche) et Ali Bongo l’actuel président du Gabon (à droite)

L’opposant Jean Ping (à gauche) et Ali Bongo l’actuel président du Gabon (à droite)

Présidentielle au Gabon: Ali Bongo déclare attendre « sereinement » l’annonce des résultats

Le président sortant du Gabon, Ali Bongo Ondimba, a déclaré dimanche attendre sereinement les résultats de l’élection présidentielle alors que son principal rival Jean Ping s’est autoproclamé vainqueur du scrutin à un tour de samedi.

« Nous sommes légalistes et nous sommes républicains donc nous attendons sereinement que la Cénap (commission électorale, ndlr) annonce les résultats de l’élection », a déclaré le président-candidat pour sa première prise de parole publique depuis le vote. Les résultats doivent être annoncés mardi.

« Moi je respecte les lois. Il faut donc attendre que la Cénap donne les résultats. Je n’ai rien à dire à ce niveau là », a-t-il ajouté, interrogé par la presse sur le fait que l’opposant Jean Ping s’est déclaré élu quelques heures plus tôt devant la presse et ses partisans.

Ca me rappelle deux fables: rien ne sert de courir, il faut partir à point, et il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, a conclu le président sortant.

L’annonce (des résultats) est prévue pour ce mardi 30 août vers 17h00 (16H00 GMT).

Gabon : Jean Ping se proclame « vainqueur »

L’ancien ministre des affaires étrangères gabonais et ancien président de la commission de l’Union africaine, Jean Ping se proclame vainqueur du scrutin présidentiel qui s’est déroulé hier samedi au Gabon.

Il l’a fait dans la capitale, devant la presse et en présence de ses partisans. « J’attends que le président sortant m’appelle pour me féliciter », a déclaré Jean Ping.

Mais le camp du président sortant Ali Bongo revendique également la victoire. Le scrutin est à un tour et dix candidats sont en lice. Les résultats officiels sont attendus dans les prochaines 48 heures.

Mali: cinq morts dans des affrontements entre éleveurs peuls et agriculteurs 

Cinq personnes ont péri samedi dans la région de Mopti, dans le centre du Mali lors d’affrontements entre éleveurs appartenant à la minorité peule et agriculteurs.

« Cinq personnes ont été tuées samedi dans le cercle de Ténenkou lors d’un nouveau conflit entre éleveurs et agriculteurs. La tension est toujours vive sur place », a déclaré un élu de la localité.

Dans un communiqué, le gouvernement affirme qu’ »à la suite des tragiques événements » intervenus samedi dans cette zone, qui ont « fait 5 morts et 7 blessés, le Premier ministre Modibo Keïta a réuni, outre les ministres concernés, des députés et des personnes ressources ».

Sans nommément citer les protagonistes, le communiqué affirme que le chef du gouvernement a donné ordre d’ »interposer les forces de défense et de sécurité pour éviter de nouveaux affrontements », et demandé l’ouverture d’une « enquête judiciaire pour identifier et interpeller toutes les personnes impliquées dans ces actes de violences ».

RDC: libération du défenseur des droits de l’homme Jean-Marie Kalonji 

Le défenseur congolais des droits de l’homme, Jean-Marie Kalonji, est désormais en liberté provisoire. Les autorités de République démocratique du Congo (RDC) avaient annoncé la libération ce week-end de quatre personnalités considérées par l’opposition comme des prisonniers politiques. Jean-Marie Kalonji raconte comment les événements se sont déroulés hier, samedi 27 août.

Le directeur de la prison m’a simplement dit de partir. Jean-Marie Kalonji, défenseur congolais des droits de l’homme Pour l’instant, il s’agit seulement d’une liberté provisoire, Jean-Marie Kalonji reste poursuivi pour atteinte à la sûreté de l’Etat et appel à la désobéissance civile. Cette mesure de « décrispation politique », comme l’avait présentée le ministre de la Justice, concerne également trois autres personnalités. Mais Fred Bauma, Yves Makwambala et Christopher Ngoyi n’ont pas été relâchés pour le moment.

Bénin : quatre morts sur 30 cas de choléra enregistrés dans plusieurs villes 

Au moins quatre personnes sont mortes à cause d’une épidémie de choléra qui frappe des villes du Bénin, avec une trentaine de cas enregistrées ces derniers jours, a-t-on appris vendredi de source officielle à Cotonou.

Selon cette source proche des services épidémiologiques et surveillance sanitaire du ministère béninois de la Santé, sur la trentaine de cas enregistrée actuellement, on dénombre seize à Dékamè, dans le département de l’Atlantique, dix cas à Cotonou dans le département du Littoral et quatre cas de décès à Gobada dans le département des Collines.

A Gobada, dix-sept autres personnes sont admises au centre de santé de la ville et présentent tous des symptômes de choléra.

Le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse. La contamination est orale, d’origine fécale, par l’eau de boisson ou des aliments souillés.

Les populations sont également exhortées à se rendre très tôt à l’hôpital dès l’apparition des premiers symptômes afin de bénéficier d’une prise en charge correcte et efficace.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitéafricaine

[fbcomments]

Related Articles

Référendum au Congo : le collectif « Tournons la Page » dénonce le « silence » de la France

Le collectif d’associations européennes et africaines « Tournons la Page » a dénoncé mardi, dans une lettre ouverte à François Hollande, « le

La Guinée-Bissau a un nouveau gouvernement, l’ex-junte annonce son retrait

BISSAU – Un gouvernement a été formé mardi en Guinée-Bissau pour une transition d’un an après le coup d’Etat du

Centrafrique : Catherine Samba-Panza élue pour mener la transition à bon port

[GARD align= »center »] La maire de Bangui, Catherine Samba-Panza a été élue lundi présidente de transition de République Centrafricaine. C’est le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*