« L’actualité africaine en 5 titres » du 29 septembre 2016

[GARD align= »center »]

Emmanuel Issozet Ngondet, nouveau Premier ministre, chef du gouvernement gabonais|©DR

Emmanuel Issozet Ngondet, nouveau Premier ministre, chef du gouvernement gabonais|©DR

Emmanuel Issoze nouveau PM du Gabon

Franck Emmanuel Issoze Ngondet, 57 ans était ministre des Affaires étrangères au dernier gouvernement. Il a pour mission de former un « gouvernement d’ouverture ». Gouvernement qui aux dires du ministre de la Communication, Alain Claude Bilie Bi Nze « pourrait être annoncé au plus tard dimanche prochain ».

Toujours d’après le ministre de la Communication « il faut le temps des consultations » pour former la nouvelle équipe. M. Issoze Ngondet remplace à ce poste Daniel Ona Ondo, cinq jours après la validation par la Cour constitutionnelle de la réélection de Ali Bongo.

Mardi 27 septembre, les diplomates de France, des Etats-Unis, de l’Union européenne et des Nations unies ont rencontré Jean Ping après avoir assisté à la prestation de serment du président gabonais.

Selon John Nambo, directeur de cabinet de Jean Ping, la nomination d’un nouveau Premier ministre et les appels au dialogue et à l’ouverture lancés par le président Ali Bongo « ne changent rien. Il doit partir ».

Washington sanctionne des officiers congolais

Le Trésor américain a annoncé mercredi des sanctions financières contre deux hauts responsables militaires congolais, accusés de nuire au processus démocratique en République démocratique du Congo (RDC).

Le major général Gabriel Amisi Kumba, commandant des forces armées du pays (FARDC) ainsi que le général John Numbi, ancien inspecteur de la police nationale, ont été placés sur la liste noire de Washington.

Le directeur du Trésor, John Smith, a indiqué que des avoirs éventuels des deux officiers aux Etats-Unis seront également gelés et les ressortissants américains sont interdits de faire des transactions avec eux. Le général Amisi Kumba est accusé d’avoir commandé des unités de l’armée congolaise dans la répression de manifestations politiques dans l’Ouest du pays dont la capitale, Kinshasha.

De son côté, le général John Numbi, ancien chef de l’armée de l’air, a usé « d’intimidation violente pour s’assurer la victoire de candidats affiliés à la coalition du président Kabila » lors des élections en mars dernier, selon M. Smith.

Ces mesures sont annoncées quelques jours après des violences politiques ayant fait des dizaines de morts, suite à l’annonce du report de la présidentielle, initialement prévue en décembre prochain.

Guinée : les parents des victimes du 28 septembre 2009 pour « un procès équitable »

Les parents des victimes du massacre survenu le 28 septembre 2009 dans un stade de Conakry en Guinée commémorent ce mercredi le 7ème anniversaire de ces tueries. Ils réclament justice au travers d’un procès « juste et équitable » dans lequel les responsables seront identifiés et punis.

Me Hamidou Barry, chef du pool des avocats en charge de ce dossier déclare au nom de ses pairs que seul un procès mené dans les règles de l’art peut permettre aux parents des victimes de faire leur deuil.

Le 8 février 2010, la Cour d’Appel de Conakry avait inculpé 15 personnes parmi lesquelles des officiers de l’armée guinéenne. Parmi eux, quatre personnes sont détenues à la maison d’arrêt de la capitale guinéenne.

Yero Diouldé Diallo, vice-président de l’AVIPA, évoque « la lenteur judiciaire » et « le mépris des politiques vis-à-vis de ce dossier ». Me Cheick Sako, ministre de la Justice guinéen a déclaré lundi dernier que le procès aura lieu en 2017.

Kenya: le chef de mission aux JO de Rio accusé d’avoir volé 250.000 dollars

Le chef de mission de l’équipe olympique du Kenya aux JO de Rio, Stephen Arap Soi, a été officiellement accusé mercredi par la justice d’avoir volé 250.000 dollars (223.000 euros) aux autorités, une affaire de plus dans le flot de scandales qui a accompagné le Kenya au Brésil.

Stephen Arap Soi, ex-secrétaire adjoint du Comité olympique kényan dissous par les autorités à la mi-août, a nié les faits lors d’une audience qui s’est tenue dans un tribunal de Nairobi.

Il a été accusé par les magistrats d’avoir volé cet argent que lui avaient confié les responsables de l’athlétisme kényan et destinée à « payer les logements des athlètes kényans et des officiels pendant les JO ».

M. Soi avait été arrêté fin août dès sa descente d’avion à Nairobi alors qu’il revenait des Jeux.

Au début des JO, le Kenya avait renvoyé le manager de l’équipe olympique d’athlétisme ainsi qu’un entraîneur, en raison d’accusations liées au dopage.

Mali : un groupe armé pro-gouvernemental accuse l’ambassadeur américain de partialité

Un groupe armé malien pro-gouvernemental, le Gatia, a accusé mercredi l’ambassadeur américain de partialité, pour avoir pressé Bamako de rompre tout lien avec le Gatia, engagé depuis plusieurs mois dans des combats meurtriers avec l’ex-rébellion, et nié être une « milice » supplétive.

Le Gatia (Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés) « regrette profondément les propos tenus par l’ambassadeur », Paul Folmsbee, mardi, et « dénonce son attitude partisane au profit de la CMA » (Coordination des mouvements de l’Azawad (ex-rébellion), selon un communiqué diffusé sur le compte twitter de son secrétaire général, Fahad Ag Almahmoud.

« Le Gatia n’a pas été créé par l’Etat du Mali pour suppléer l’armée malienne, dans un rôle de milice à sa solde », mais pour défendre les populations imghad face à « des groupes armés qui les tuent et les humilient », affirme-t-il, en référence aux rivalités tribales avec les Touareg Ifoghas, qui dominent l’ex-rébellion.

Il impute à la CMA la responsabilité des récents combats et exige « d’être présent à Kidal » (nord-est), que le Gatia a dû évacuer en juillet sous pression internationale, au même titre que les ex-rebelles, demandant à l’ambassadeur américain d’agir « de manière constructive et impartiale ».

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


[fbcomments]

Related Articles

Madagascar : Hery Rajaonarimampianina satisfait de son élection, Jean Louis Robinson conteste les résultats

 [wp_ad_camp_3] La Commission électorale nationale indépendante pour la transition au Madagascar (CENIT) a proclamé les résultats du second tour de

RDC : radicalisation de la grève des médecins des hôpitaux publics

Le Syndicat national des médecins (SYNAMED) a décidé vendredi de radicaliser la grève des médecins des hôpitaux publics, entamée le

Journée de vote au Gabon: Interviews des électeurs et réactions lors du dépouillement

Les électeurs gabonais ont commencé à voter samedi pour élire leur président dans un scrutin à un seul tour mettant

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*