« L’actualité africaine en 5 titres » du 31 juillet 2016

[GARD align= »center »]

Le correspondant de RFI en langue hausa au Cameroun, Ahmed Abba.|©DR

Le correspondant de RFI en langue hausa au Cameroun, Ahmed Abba.|©DR

RDC : Le chanteur congolais Koffi Olomide libéré

Le chanteur congolais Antoine Agbepa Mumba dit Koffi Olomidé a été libéré, samedi 30 juillet 2016, après quatre jours d’arrestation provisoire à la Prison centrale de Makala (Kinshasa).

Joint par Radio Okapi, l’avocat du chanteur, Me Ruffin Lukoo a expliqué que son client a été libéré du fait qu’il n’y a eu aucune plainte déposée contre lui.

Le Parquet le poursuivait pour coups et blessures volontaires administrés en public à l’une de ses danseuses, vendredi 22 juillet à Nairobi (Kenya), d’où l’artiste musicien congolais avait été expulsé suite à cet acte.

«Je confirme que depuis 14H (heure locale), Koffi a quitté la prison et se trouve à son domicile parce qu’après que le tribunal a rejeté la demande de mise en liberté provisoire, il s’est posé un problème de droit parce que le parquet n’a pas le fait de la cause. Les images, oui mais sont issues des faits qui se sont passés à l’aéroport du Kenya, à l’étranger», a expliqué Me Ruffin Lukoo.

Il a soutenu que la procédure du tribunal qui, selon lui, s’est référée à l’article 3 du Code pénal congolais, exige que la victime se plaigne avant que le parquet puisse agir et que la justice examine ce fait.

Le Maroc tient à ses droits sur le Sahara occidental

Le roi du Maroc Mohammed VI a déclaré samedi que la récente décision de son pays de réintégrer l’Union africaine (UA) ne signifiait pas le renoncement du royaume à ses droits sur le Sahara occidental.

Le roi a tenu un discours télévisé à l’occasion du 17e anniversaire de la fête du trône.

L’épineuse question autour de l’indépendance du Sahara occidental a été évoquée.

« La décision du Maroc de réintégrer sa famille institutionnelle africaine ne signifie en aucune manière le renoncement du royaume à ses droits légitimes ou la reconnaissance d’une entité fictive dénuée des attributs les plus élémentaires de souveraineté », a déclaré Mohammed VI, Roi du Maroc.

Rabat, qui considère cette ex-colonie espagnole annexée en 1975 comme une partie de son territoire, propose une large autonomie sous sa souveraineté.

Le Front Polisario, soutenu par Alger, réclame un référendum d’autodétermination.

Mi-juillet, le Maroc a exprimé sa volonté de regagner l’UA qu’il avait quittée en 1984 pour protester contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique proclamée par le Polisario.

Le Roi a fait valoir la fermeté du Royaume chérifien à l’égard de le « préservation de son intégrité territoriale ». Une référence à la récente brouille avec l’ONU après des propos de son secrétaire général Ban Ki-moon.

Niger: état d’urgence prolongé à Diffa, l’armée lance une nouvelle opération contre Boko Haram

Au Niger, l’état d’urgence a été prolongé dans la région de Diffa. Pendant ce temps, la force mixte multinationale a lancé une offensive contre Boko Haram dans la zone frontalière de Diffa.

Les opérations de reconquête du village de Dutchi et de la ville de Damasak contrôlés par Boko Haram de l’autre côté du Nigeria avaient été lancées lundi 25 juillet à partir de Diffa par une colonne de la force mixte multinationale.

Mais selon une source à Diffa, dès la veille, dimanche 24 juillet, les avions de cette force multinationale avaient largué des bombes sur les positions des insurgés de la nébuleuse.

Dans un communiqué transmis aux radios locales à Diffa, le centre des opérations de la force mixte précise que c’est à 10h jeudi 28 juillet au matin que les localités de Dutchi et Damasak sont tombées sous le contrôle des militaires de la force mixte multinationale.

Tunisie: le Parlement retire sa confiance au gouvernement

Une écrasante majorité du Parlement tunisien a retiré samedi soir sa confiance au gouvernement de Habib Essid, sous pression depuis que le président Béji Caïd Essebsi a souhaité un cabinet d’union nationale il y a deux mois.

Comme prévu, les députés ont majoritairement désavoué le gouvernement, 118 votant contre, 3 pour et 27 s’abstenant.

Journaliste détenu au Cameroun depuis un an: RFI « supplie » Yaoundé

La présidente de Radio France Internationale (RFI), Marie-Christine Saragosse, a « supplié » samedi Yaoundé de « mettre un terme au calvaire » du correspondant de la radio arrêté au Cameroun il y a un an précisément et accusé de complicité avec le groupe terroriste Boko Haram.

« Je supplie les autorités camerounaises, par humanisme, mais aussi par esprit de rigueur, de mettre un terme au calvaire de notre correspondant », a déclaré Mme Saragosse sur les ondes et le site de la radio publique française très écoutée en Afrique francophone.

Ahmed Abba, correspondant de RFI en langue haoussa à Maroua, chef-lieu de l’extrême-nord du Cameroun, avait été interpellé le 30 juillet et transféré 15 jours plus tard à Yaoundé.

« Je suis inquiète parce que – on l’a appris plus tard – il a été d’abord détenu en secret, puis il a subi des tortures », a commenté Mme Saragosse.

Le journaliste est poursuivi pour « complicité d’actes de terrorisme » et « non-dénonciation d’actes de terrorisme » devant le tribunal militaire de Yaoundé.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitéafricaineAhmed Abba

[fbcomments]

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 16 juin 2016

[GARD align= »center »] RDC: Au moins dix personnes tuées dans des heurts entre soldats et rebelles démobilisés Au moins dix personnes

Dakar : Visite éclair du nouveau Président de la Guinée Bissau, Jose Manuel Vaz

[GARD align= »center »] Le nouvel homme fort de la Guinée Bissau, Jose Manuel Vaz a effectué ce mardi une visite de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*