« L’actualité africaine en 5 titres » du 02 juin 2016

[GARD align= »center »]
"L’actu africaine en 5 titres"

Trois policiers burkinabè tués dans l’attaque d’un commissariat à la frontière malienne

Trois policiers burkinabè ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans l’attaque d’un commissariat par des individus non identifiés dans la localité de l’Oudalan, dans le nord du Burkina, à quatre kilomètres de la frontière malienne, selon un communiqué du gouvernement.

« Dans la nuit de mardi à mercredi, un poste de police frontière, situé à Intangom, à quatre km de la frontière malienne dans la province de l’Oudalan (…), une attaque a été perpétrée par des individus non encore identifiés. Au cours de cette attaque, trois policiers ont été tués et des dégâts matériels ont été enregistrés », précise le communiqué.

Ces « assaillants étaient entre trois et quatre. Ils sont repartis vers le Mali après leurs forfaits », ajoute le communique, qui qualifie cet acte d' »attaque terroriste vu le mode opératoire ».

Les attaques de commissariats deviennent récurrentes dans le pays et pour juguler la psychose, le gouvernement a appelé  » la population au calme et à la sérénité et à dénoncer tout cas suspect » aux forces de l’ordre qui sont de plus en plus en alerte sur le territoire.

Le calme est revenu dans la province, où les militaires mènent des  opérations de « ratissage ».

Cette attaque intervient près de deux semaines après un assaut similaire ayant ciblé un autre commissariat non loin de la frontalier du Mali et du Niger.

Mali: Ban Ki-Moon veut renforcer les effectifs de la Minusma, cible d’attaques terroristes

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a annoncé mercredi le renforcement des « capacités de la mission » onusienne, visée par des attaques terroristes qui ont fait 12 Casues bleu tués au cours du mois de mai, dans un communiqué.

Un Casque bleu chinois et trois civils, notamment employés par la Minusma, ont été tués dans une double attaque mardi soir à Gao, dans le nord de ce pays théâtre ces dernières semaines d’une recrudescence d’opérations meurtrières contre les forces maliennes et étrangères.

L’assaut a été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), selon SITE, organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes.

Ban Ki-Moon a l’intention de présenter dans les prochains jours au Conseil de sécurité des propositions « visant à renforcer les positions et les capacités de la mission ».

Déployée en juillet 2013, la Minusma compte 12.000 personnes. Elle utilise déjà des drones et d’autres technologies pour protéger ses bases.

Crash du vol d’EgyptAir: L’avion aurait fait plusieurs atterrissages d’urgence dans les 24 h précédentes

L’Airbus du vol EgyptAir aurait subi plusieurs avaries dans les 24 h précédant sa disparition en mer Méditerranée, dans la nuit du mercredi 18 au jeudi 19 mai et «contraint de faire demi-tour et de se poser en urgence à au moins trois reprises », selon France 3. Des vérifications négatives.

« Au cours de ces différentes rotations entre les 18 et 19 mai, les systèmes d’alerte signalant une anomalie à bord se sont déclarés peu après le décollage de trois aéroports ou l’Airbus avait fait escale, indique de son côté FranceTVinfo, relayant les commentaires de France 3.

Selon cette FranceTVinfo, ces procédures d’alerte ont occasionné à chaque fois une vérification technique au sol qui s’est révélée « négative. »

Le crash du vol d’Egyptair a occasionné la mort de 66 personnes. Des débris de l’avions ont été récupérés et le signal d’une des deux boîtes noires détecté, ce qui pourrait aider à comprendre ce drame.

Somalie: Au moins 10 personnes dont deux députés tuées dans l’attaque d’un hôtel à Mogadiscio

Au moins dix personnes, dont deux députés, ont été tuées dans l’attaque d’un hôtel de Mogadiscio et revendiquée par les islamistes somaliens shebab.

Selon des medias, des combats étant toujours en cours jeudi matin entre les forces somaliennes et des assaillants retranchés dans le bâtiment.

Cet attentat a été mené quelques heures après l’annonce par les autorités somaliennes de la mort du cerveau présumé de l’attaque perpétrée par les shebab contre l’université de Garissa, dans l’Est du Kenya, qui avait fait 148 morts en 2015, dont 142 étudiants.

Il aurait été tué par des forces spéciales dans le sud-ouest du pays dans la nuit de mardi à mercredi.

L’attaque contre l’hôtel Ambassador avait débuté mercredi vers 17H40, heure locale (14H40 GMT) avec l’explosion d’une voiture piégée.

L’heure de fermeture de la frontière du Ghana avec la Côte d’Ivoire passera de « 18H à 20H » (John Dramani)

Le chef de l’Etat du ghanéen, John Dramani Mahama, qui effectue une visite officielle de 48 heures à Abidjan, a annoncé mercredi que l’heure de fermeture de la frontière du Ghana avec la Côte d’Ivoire passera de « 18H à 20H », au cours d’une conférence de presse.

Des  restrictions ont été imposées par la partie ghanéenne en raison de récurrentes attaques armées menées par des individus, soupçonnés d’être des proches de l’ancien président Laurent Gbagbo, notamment réfugiés au Ghana.

« Concernant les réfugiés présents au Ghana, il n’y a plus rien qui les empêche de rentrer en Côte d’Ivoire », a dit le président John Dramani, dont le pays comprend plusieurs réfugiés ivoiriens, qui ont quitté le pays après  la crise postélectorale de 2010-2011.

Le président Ouattara a assuré que et son homologue ghanéen allaient conjuguer leurs efforts pour rapatrier les réfugiés ivoiriens encore en exil au Ghana et dont le nombre est estimé à 11.000.

M. Dramani a également soulevé la question du différend maritime qui oppose le Ghana et la Côte d’Ivoire sur la délimitation de leur frontière.

« A ce sujet, nous trouverons un accord entre frères pour le bien de tous », a assuré John Dramani Mahama, pour qui « la Côte d’Ivoire et le Ghana doivent prendre des mesures transitoires pour que leurs économies ne souffrent pas ».

Le président  Alassane Ouattara, a pour sa part, indiqué que concernant les réfugiés, « le gouvernement ivoirien continuera de travailler pour que ceux au Ghana puissent rentrer et reprendre leur vie et leurs activités ».

Les deux chefs d’Etat ont également abordé la question de la menace terroriste régionale, qui devrait faire l’objet de débats lors de la conférence des chefs d’Etat de la Cedeao, le 4 juin à Dakar.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitéafriqueBurkina FasoEgyptAirmalisomalie

[fbcomments]

Related Articles

Nigéria : Goodluck Jonathan promet la fin du terrorisme de Boko Haram

[GARD align= »center »] Goodluck Jonathan veut mettre fin au terrorisme sur son territoire. Le président nigérian a déclaré jeudi que l’enlèvement

Centrafrique: Djotodia ne jure plus que par un dialogue avec les anti-balaka pour régler la crise

[wp_ad_camp_3] La république Centrafricaine est complètement au bord du précipice. La crise sécuritaire continue de perdurer et le président centrafricain

DSK et Nafissatou Diallo ont conclu un accord à l’amiable

Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo ont conclu un accord à l’amiable pour mettre fin aux poursuites engagées au civil par

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*