« L’actualité africaine en 5 titres » du 04 juillet 2016

[GARD align= »center »]

actualité africaine en 5 titres

 

850 casques bleus burkinabè en route pour le Mali

Le bataillon burkinabè « Gondaal II » composé de 850 soldats dont 21 femmes, est attendu dans quelques jours à Diabaly, dans le sud du Mali dans le cadre des opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Ces militaires burkinabè qui devraient intégrer la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), ont achevé le 1er juillet dernier une formation de mise à niveau, selon le ministère en charge de la Défense.

Le Burkina Faso, qui partage une longue frontière avec le Mali, est engagé dans la lutte contre l’insécurité dans ce pays, où le nord est depuis 2012 sous le contrôle de groupes Djihadistes liés à Al-Qaïda.

Les autorités burkinabè ont engagé des discussions avec l’ONU pour retirer une partie de ses militaires déployés au Mali et au Darfour, pour sécuriser davantage le nord du pays.

Nigeria : Cinq nouvelles attaques revendiquées par les rebelles du delta du Niger

Le groupe rebelle nigérian, les Vengeurs du delta du Niger (NDA), a annoncé sur son compte Twitter avoir fait exploser vendredi l’oléoduc de la compagnie pétrolière nationale NNPC menant à la raffinerie de Warri, deux autres oléoducs appartenant à sa filiale NPDC samedi et, enfin, deux puits du groupe pétrolier américain Chevron dimanche.

Un officier de sécurité s’exprimant sous couvert d’anonymat a confirmé les attaques de dimanche contre les puits de Chevron. D’après l’enquête préliminaire menée sur le terrain, ils ont utilisé de la dynamite tout comme dans les précédentes attaques.

La recrudescence des attaques contre les installations pétrolières a déjà fait chuter la production de brut à 1,6 million de barils par jour, bien en deçà des 2,2 millions prévus dans le budget 2016 du Nigeria. Des recettes dont le pays, au bord de la récession, a pourtant grandement besoin.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a rencontré fin juin une délégation de militants et diffusé un communiqué appelant à « reconstruire » la région.

Centrafrique: deux nouveaux cas d’abus sexuels présumés de mineurs par des Casques bleus

Les Nations unies ont annoncé vendredi avoir lancé une enquête sur deux nouveaux cas d’agressions sexuelles présumées de mineurs par des Casques bleus en Centrafrique, où des abus similaires ont déjà eu lieu.

Les accusations datent de mai et les agressions présumées se seraient produites dans la région centrale de Kemo, a précisé le porte-parole de l’ONU de Stéphane Dujarric.

Migration: plus de 70 000 migrants d’Afrique sub-saharienne arrivés en six mois en Italie

Le nombre de migrants arrivant sur les côtes italiennes ne faiblit pas depuis deux ans. Ces six derniers mois, 70 930 sont arrivés en Italie, selon le ministère italien de l’Intérieur. La plupart des nouveaux arrivants viennent d’Afrique de l’Ouest ou bien de la Corne de l’Afrique.

Des milliers de personnes arrivent encore au large des côtes italiennes. La semaine dernière, plus de 10 000 personnes ont été secourues par les garde-côtes. Ces migrants étaient à la dérive dans des canots pneumatiques au large de la Libye.

Plus de 10 000 personnes se sont ajoutés aux 71 000 migrants recensés, pour ce premier semestre 2016. Presque toutes viennent d’Afrique sub-saharienne. En majorité, elles viennent de l’Afrique de l’Ouest, notamment de Gambie, Côte d’Ivoire, Guinée, Sénégal ou encore Mali. Un grand nombre vient aussi du Nigeria et de l’Erythrée.

D’après les chiffres du gouvernement italien, parmi tous ces nouveaux migrants recensés, plus de 8 500 sont mineurs et ces jeunes ont fait la traversée seuls.

Depuis 2014, plus de 10 000 migrants sont morts en Méditerranée en essayant de venir en Europe dont plus de 2 800, depuis le début de cette année 2016, a indiqué, début juin, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Maroc: Croissance molle et déprime économique en 2016

Les prévisions sur la baisse de la croissance économique en 2016 se confirment, dans le sillage d’une mauvaise récolte céréalière au Maroc. Après avoir publié des résultats mitigés des comptes nationaux, le Haut-Commissariat marocain au Plan (HCP) confirme une croissance molle au second trimestre 2016.

Dans sa note de conjoncture pour le second trimestre 2016, la croissance se situe à 1,4%.  »Globalement et compte tenu des indicateurs collectés jusqu’à fin mai 2016, ainsi que des estimations sectorielles établies pour le deuxième trimestre 2016, la croissance économique nationale se serait établie à 1,4%, au deuxième trimestre, au lieu de +1,7%, lors du trimestre précédent ».

Selon le rapport,  »l’économie nationale aurait progressé de 1,4%, au deuxième trimestre 2016, en variation annuelle, au lieu de +1,7% un trimestre auparavant », et impute ce ralentissement  »au repli de 12,1% des activités agricoles », alors que hors agriculture,  »la valeur ajoutée aurait progressé de 2,5%, en variation annuelle ».

 »Compte-tenu d’une baisse de la valeur ajoutée agricole de 13,2%, l’économie nationale réaliserait, ainsi, une croissance de 1,2%, au troisième trimestre 2016, au lieu de +4,1% une année plus tôt », prévoit encore le HCP.

La croissance en 2016 serait ainsi molle, de moins de 2%, prédit le HCP.  

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitéafrique

[fbcomments]

Related Articles

Procès du 30 octobre, Gbagbo le quitte ou reste

A peine l’information de l’audience publique du 30 octobre sur le maintien ou non en détention de l’ex président Ivoirien

RDC: ROGER LUMBALA TRAITRE OU ETERNEL REBELLE ?

Depuis l’arrestation de Ntaganda, le M23 aile Makenga intensifie sa croisade, le 23 mars, le groupe a célébré l’anniversaire de

Le Tchad expulse un évêque italien après un sermon critique

Le gouvernement tchadien a annoncé vendredi l’expulsion d’un évêque italien, qui avait critiqué dans un récent sermon la gestion des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*