« L’actualité africaine en 5 titres » du 12 juillet 2016

[GARD align= »center »]

actualité africaine en 5 titres

RDC-arrêt Cour constitutionnelle : « Le président de la République arrivé fin mandat [peut] demeurer en fonction, en vertu du principe de la continuité de l’Etat, jusqu’à l’installation effective du nouveau président élu. »

En RD Congo, l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui fait polémique a fini par être publié au journal officiel. Une grève à la greffe de la Cour, pour des retards de paiement dans les salaires, avait un temps retardé la transmission de l’arrêt au journal officiel. L’institution avait dans un communiqué dénoncé les spéculations dans les médias et parlait même d’un faux arrêt dans les médias.

L’arrêt publié dans le journal officiel se borne à répéter le contenu de l’article 70 alinéa 2 qui, selon la cour, ne nécessite pas d’interprétation en y ajoutant un principe : celui de la continuité de l’Etat : « Le président de la République arrivé fin mandat [peut] demeurer en fonction, en vertu du principe de la continuité de l’Etat, jusqu’à l’installation effective du nouveau président élu. »

Si la requête des députés de la majorité parlait ouvertement du cas de figure où la présidentielle ne serait pas tenue dans les délais constitutionnels, les juges de la Cour ne reprennent aucun de ces éléments de langage. A aucun moment dans l’arrêt, en dehors du rappel de la requête, ils ne parlent spécifiquement de la non-tenue de l’élection. Un cas de figure qui n’est pas prévu par la Constitution congolaise, sauf en cas de vacance du pouvoir.

L’ambassade de Mauritanie à Paris saccagée

L’ambassade de Mauritanie à Paris, située rue Montevideo dans le très chic XVI arrondissement, a fait l’objet, la semaine dernière, d’une énième mise à sac. Immédiatement, les regards se sont tournés vers le très controversé enrôlement des populations mauritaniennes que d’aucuns jugent discriminatoire envers les populations noires de Mauritanie.

Depuis l’ouverture d’un bureau d’enrôlement des populations mauritaniennes de France (et d’Europe), les locaux de l’ambassade sont pris d’assaut par des dizaines de Mauritaniens à la recherche de sésames de plus en plus précieux : visas, récépissé d’enrôlement, actes de naissance, déclaration de naissance et autres documents d’état-civil.

Il est un peu plus de 10 h ce mardi matin quand Souleymane S., la trentaine, pousse la porte de l’ambassade. Il manque de renverser un employé et se dirige vers l’arrière-cour où se trouve l’aile réservée à l’enrôlement. Souleymane S. est un habitué des lieux. Depuis un peu plus d’un mois, il court après un document attestant que son enrôlement a bien été validé.

D’après un témoin, Souleymane S. ne comprenait surtout pas qu’on retarde le traitement de son dossier. Il se saisit d’une chaise et renverse tout ce qui se trouve à sa portée, y compris l’ordinateur de l’agent. C’est alors que l’ambassade décide de faire intervenir la police française qui embarque Souleymane S. immédiatement placé en garde-à-vue.

Soudan du Sud: les combats s’intensifient, 270 morts et des milliers de déplacés

Les combats au Sud Soudan, qui a fêté ses 5 ans d’existence samedi, ont pris de l’ampleur dimanche. Les Etats-Unis ont renvoyé chez eux des membres de leur ambassade.

« La capacité de l’ambassade de procurer des services d’urgence aux citoyens américains à Juba est extrêmement limitée », a prévenu dimanche le porte-parole du département d’Etat américain John Kirby dans un communiqué. Il a pressé les expatriés américains vivant au Soudan de prendre leurs précautions.

« En réponse aux violences actuelles », le département d’Etat « a ordonné le retrait du personnel non-essentiel de l’ambassade américaine à Juba », a-t-il aussi annoncé.

Afrique du Sud: des islamistes planifiaient de faire exploser l’ambassade US et des institutions juives

Des frères jumeaux sud-africains islamistes, arrêtés pour activités terroristes ce week-end en Afrique du Sud, planifiaient de faire exploser l’ambassade des Etats-Unis à Pretoria et des institutions juives, a indiqué lundi la police.

Brandon-Lee et Tony-Lee Thulsie, âgés de 23 ans, « sont soupçonnés d’avoir voulu poser des bombes contre l’ambassade des Etats-Unis et des établissements juifs dans le pays », a déclaré Hangwani Mulaudzi, porte-parole de l’unité d’élite de la police sud-africaine des Hawks.

Les deux suspects ont comparu brièvement lundi devant un tribunal de Johannesburg. Accusés d’avoir tenté de rejoindre l’Etat islamique en Syrie, ils restent en détention provisoire jusqu’à leur nouvelle comparution prévue le 19 juillet.

Le président nigérien plaide pour une force régionale de lutte contre le terrorisme

Le président nigérien Mahamadou Issoufou a appelé lundi à Niamey à la création d’une « force multinationale mixte » d’Afrique de l’Ouest contre le terrorisme, sur le modèle de celle opérant dans la région du lac Tchad.

Le président s’exprimait à l’ouverture d’un sommet des présidents du Conseil de l’Entente (Cinq Etats), crée en 1959, et dont il est le président en exercice.

« Nous devons oeuvrer pour le renforcement du mandat et des effectifs de la Minusma (force de l’ONU au Mali, ndlr) en vue de mener des offensives contre les forces terroristes de tous genres opérant au Nord-Mali », a affirmé M. Issoufou.

« A défaut, pour combattre efficacement le terrorisme dans ce pays frère (Mali, ndlr), nous devons mettre en place une force mixte multinationale sur le modèle des forces qui opèrent dans le bassin du lac Tchad », a-t-il ajouté.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Acctualité

[fbcomments]

Related Articles

Macky Sall: exhorte à la « vigilance » face aux jihadistes au Sahel

La « vigilance » demeure dans le Sahel face à la menace jihadiste malgré l’intervention militaire au Mali, a estimé vendredi dans

Miss RDC France 2012 : Une élection sous le feu des critiques

L’évènement culturel un peu people de ce mois de juillet 2012 était sans aucun doute l’élection de la miss RDC

Mali: tirs de sommation de l’armée contre des groupes armés islamistes

L’armée malienne a effectué lundi et mardi des tirs de sommation contre des groupes armés islamistes occupant le Nord du

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*