« L’actualité africaine en 5 titres » du 1er décembre 2016

[GARD align= »center »]

Dlamini-Zuma

Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de l`Union africaine (UA)

Tchad : des tirs sur l’ambassade des Etats-Unis

L’ambassade des Etats-Unis à N’Djamena, la capitale tchadienne, a été la cible de plusieurs tirs, mercredi matin.

Les tirs n’ont fait aucune victime. Les agents de l’ambassade, qui étaient en service, ont été sommés de rester à l’intérieur du bâtiment. Un homme présumé être l’auteur des coups de feu a été arrêté et conduit à la direction générale de la police, puis aux renseignements généraux pour une audition, selon les autorités du Tchad.

L’homme, de nationalité tchadienne, était monté sur une moto lorsqu’il a tiré plusieurs coups de feu en direction de l’ambassade des Etats-Unis située à quelques centaines de mètres du palais présidentiel du Tchad. Dans un testament trouvé sur lui, il a prêté allégeance à l’Etat islamique, a déclaré à BBC Afrique une source proche de l’enquête.

Selon la police, l’arme utilisée est un pistolet fabriqué en Turquie.

Maroc: « Dlamini-Zuma poursuit son élan d’obstruction »

Le ministère marocain des Affaires étrangères accuse la présidente de la Commission de l’Union africaine (UA) de faire « obstruction » à son retour au sein de cette organisation.

Dans un communiqué daté de mercredi, Rabat accuse la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma de « tenter par de nouvelles manœuvres de contrarier la décision du Maroc de regagner sa place naturelle et légitime au sein de sa famille institutionnelle panafricaine ».

Le roi du Maroc Mohammed VI a entrepris depuis plusieurs mois une démarche visant à réintégrer son pays dans l’UA. La présidente de la Commission de l’UA aurait « arbitrairement » rejeté des « lettres de soutien au Maroc des Etats membres » de l’organisation, selon Rabat.

Le Maroc a démissionné de l’organisation panafricaine depuis 1984 en guise de protestation contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), qu’il considère comme faisant partie de son territoire.

Mali : début du procès de Sanogo

Le procès du général Amadou Haya Sanogo et de ses 17 coaccusés s’est ouvert mercredi matin à Sikasso, une ville située à 360 kilomètres au sud de Bamako, la capitale du Mali.

Ils comparaissent tous devant une cour d’assises pour l’enlèvement et l’assassinat, en 2012, de 21 bérets rouges, des soldats qui étaient fidèles à l’ancien président Amadou Toumani Touré.

Notre correspondant au Mali, Alou Diawara, a constaté la présence, à l’audience d’ouverture du procès, des 18 accusés, dont le général Sanogo et l’ancien ministre de la Défense, Yamoussa Camara. Ils affichaient une mine sereine. Des membres des familles des soldats décédés étaient également présents à l’ouverture du procès. Beaucoup d’entre eux portaient des vêtements blancs.

Amadou Haya Sanogo, considéré comme le principal accusé, est venu à l’audience habillé d’un costume marron et d’une cravate de même couleur. Il portait une chemise blanche. L’avocat général a promis de conduire le procès jusqu’à son terme.

Afrique du Sud: test d’un vaccin expérimental contre le sida

Un peu d’appréhension mais surtout beaucoup d’espoir. Les premiers volontaires ont reçu mercredi en Afrique du Sud une injection d’un vaccin expérimental contre le sida qui, en cas de succès, ferait faire un bond en avant à la lutte contre l’épidémie.

Au coeur du township de Soshanguve, dans le nord de la capitale Pretoria, « Jane » est l’une des premières à participer à cet essai clinique à grande échelle. Très fière de monter en première ligne du combat contre le virus VIH.

« Je connais des gens qui sont séropositifs, j’en connais qui sont morts à cause du VIH, certains étaient de ma famille. C’est pour eux que je suis là », confie l’étudiante de 21 ans, dont le nom doit rester caché pour respecter les règles éthiques du test.

« Je veux changer les choses pour ma communauté et pour mon pays », assure-t-elle.

Baptisée HVTN 702, l’étude qui a débuté au centre de recherches de Soshanguve et dans quatorze autre sites du pays est l’une des plus ambitieuses engagées ces dernières années contre le virus.

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo à nouveau absente à son procès

L’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, ne s’est pas présentée mercredi à son procès pour crimes contre l’humanité, au lendemain d’échanges houleux entre elle et le président du tribunal qui lui a adressé une sommation.

« Nous commettons l’huissier de justice a l’effet de faire une sommation à Mme Simone Gbagbo à comparaître devant la Cour d’assises à l’audience de demain » jeudi, a déclaré le président de la cour, le juge Boiqui Kouadjo.

« Le bâtonnier de l’ordre des avocats sera informé de la nouvelle situation » a poursuivi M. Boiqui. « Si les avocats de Mme Gbagbo ne se présentent pas nous allons commettre des avocats d’office et poursuivre le procès sans elle » a expliqué de son coté, le procureur Aly Yéo.

Ce blocage intervient après des échanges houleux entre le président de la cour et l’accusée. Cette dernière s’était emportée contre le juge.

« Condamnez-moi si vous voulez, mais arrêtez de me fatiguer! C’est de la foutaise », s’était défendue Mme Gbagbo. « Ce n’est pas parce que vous êtes juge que vous avez le droit de faire n’importe quoi… Je ne vous permets pas de me parler sur ce ton », avait-elle ajouté.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitéafriqueéconomiepolitique

[GARD align="center"]

Related Articles

CPI : Jean-Pierre Bemba reconnu coupable de crimes contre l’humanité par la CPI

[GARD align= »center »] Après près de huit ans de procédure devant la CPI, Jean-Pierre Bemba a été reconnu coupable lundi, en

Le Dr Mukwege veut retourner en RDCongo « le plus tôt possible »

Le gynécologue Denis Mukwege, réputé pour son aide aux femmes violées et qui a dû s’exiler après une tentative d’assassinat,

Burkina : Kafando, Zida et des ministres retenus de force à la présidence par un groupe de soldats

Burkina – Le Président de la Transition Michel Kafando et le Premier Ministre Yacouba Isaac Zida sont retenus à la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*