« L’actualité africaine en 5 titres » du 21 juin 2016

[GARD align= »center »]

actualité africaine en 5 titres

Gabon : Guy Nzouba-Ndama, ex-baron du pouvoir, «regrette d’avoir soutenu Ali Bongo lors de la présidentielle de 2009 »

L’ancien président de l’Assemblée nationale gabonaise, Guy Nzouba-Ndama, candidat à l’élection présidentielle du 18 août prochain, a affirmé « regretter d’avoir soutenu Ali Bongo lors de la présidentielle de 2009 ».

« Je me suis trompé. J’ai espéré jusqu’au dernier moment qu’il (Ali Bongo) était capable d’un sursaut. Mais il n’a pas été capable de changer. Et, au regard de la désastreuse situation politique, économique et sociale qui prévaut au Gabon, Ali Bongo ne doit pas briguer un second mandat », a déclaré M. Nzouba-Ndama.

« Omar Bongo avait une vertu cardinale, celle du dialogue. Il dialoguait toujours avec ses adversaires. Or, Ali Bongo s’est enfermé dans une coquille, entouré de sa bande de coquins et de copains. Ce qui paralyse le pays. Je ne sais pas si la volonté d’Omar Bongo était de voir Ali Bongo lui succéder. J’en doute », a-t-il dit.

Selon lui, Ali Bongo a « démontré qu’il n’est pas à la hauteur de ses fonctions. Il ne fait que de la communication. Sur le terrain, la situation s’est détériorée. Il se moque de son peuple et masque ses échecs avec des discours sur l’émergence et d’autres concepts de marketing politique ».

Le Gabon est miné par une dette passée de 17 % en 2009 à près de 40 % du PIB aujourd’hui et « le pays sombre. Et il faut intervenir », a-t-il lancé.

L’ancien baron du pouvoir, qui a présidé l’hémicycle pendant dix-neuf ans, avait démissionné le 31 mars dernier.

Le groupe Magic System «s’indigne » d’un concept de danse mimant « l’effondrement » de Papa Wemba » sur scène à Abidjan

Le groupe Magic System se dit « indigné » d’un concept de danse de l’artiste ivoirien Kedjevara DJ, qui dans une vidéo « mime l’effondrement du roi de la rumba congolaise sur la scène du Femua 9 en avril» 2016 à Abidjan, dans un communiqué.

Cette vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, présentait l’artiste ivoirien Kedjevara DJ qui demandait à ses danseurs d’esquisser des pas d’un nouveau concept dénommé « La danse de Papa Wemba ».

Le staff du Commissariat général du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) a dénoncé « un acte immature et irresponsable qui vise à déshonorer, voire à salir la mémoire du défunt ».

Le groupe qui a présenté ses « excuses »  à l’endroit de la famille de Papa Wemba, a souhaité que cet « incident n’entache pas les rapports, la coopération entre les deux pays et l’élan de solidarité entre les peuples congolais et ivoirien ».

Les Ivoiriens ont cette habitude de tourner en dérision ou plaisanter avec des événements douloureux ou présentant un danger pour la communauté : Lors de l’apparition de la grippe aviaire en 2008 dans le pays, un DJ appelé Lewis en a fait une danse, qui a même eu un succès musical.

Papa Wemba est décédé sur scène le 24 avril à la suite d’un malaise lors d’une prestation au Femua 9, à Anoumabo, au Sud d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne.  

Yaya Touré intéresse l’Inter Milan

Le club italien tient à recruter le milieu de terrain de Manchester City. Les deux parties continuent à négocier pour conclure ce transfert. L’Inter voit en Yaya Touré l’un des joueurs pouvant lui permettre de revenir dans l’élite du football européen.

Cette année, il a raté la qualification en Champions League, après avoir terminé quatrième du championnat italien.

L’Inter Milan avait remporté la Champions League en 2010, l’année où l’international ivoirien âgé de 33 ans a quitté Barcelone (Espagne) pour le club anglais de Manchester City, pour 24 millions d’euros.

Si les Italiens parviennent à l’avoir dans leur effectif, Touré, vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations 2015 avec la Côte d’Ivoire, va retrouver son ancien entraîneur à City, Roberto Mancini.

RCA : Au moins six policiers pris en otage 

Au moins policiers pris en otage à Bangui seraient aux mains de groupes d’autodéfense du quartier PK5. Une opération a été lancée lundi 20 contre les membres de ce groupe, et les échanges de tirs ont provoqué la fuite de centaines d’habitants, selon une source policière qui évoque trois morts. 

Des tirs ont été entendus dans le secteur du quartier musulman du PK5 lundi, à la suite d’une opération attribuée aux forces nationales et internationales.

Dimanche après-midi, six policiers centrafricains ont été enlevés au PK5. Le lundi après-midi, des négociations ont eu lieu avec les ravisseurs, mais qui n’ont pas abouti.

Il s’en est donc suivi des coups de feu. D’après des témoins, les soldats de la Minusca ont participé aux combats. Pour des habitants expliquent que l’opération visait donc des éléments d’autodéfense du PK5 qui ont pris en otage ces policiers.

Cette prise d’otages serait la conséquence d’interpellations, le week-end dernier, à la sortie nord de Bangui par les forces de l’ordre, rapportent les habitants.

Algérie/Examen du BAC : La coupure d’internet a eu un impact réel sur les entreprises

L’opérateur historique, Algérie Télécom, doit subir le contre coup de la coupure du réseau internet décidée par les pouvoirs publics: des pertes financières de pas moins de 100 millions de dinars pour une journée sans connexion dimanche lors de l’examen du BAC.

La décision du gouvernement d’imposer un black-out numérique, faute de pouvoir empêcher la «fuite» de sujets du bac en amont, a ébranlé tout le pays. Et en particulier le monde de l’entreprise. S’il est, pour le moment, difficile d’évaluer d’une façon précise les pertes engendrées par la «déconnexion» du pays du réseau Internet, puisqu’elles varient d’un secteur à un autre et du niveau d’usage de la connectivité dans les métiers de l’entreprise, il n’en demeure pas moins que l’impact est bien réel.

A commencer par le secteur des télécoms. Les trois opérateurs de téléphonie mobile (Djezzy, Mobilis, Ooredoo) qui commercialisent depuis fin 2013 des forfaits Internet mobiles, ont dû enregistrer des pertes sèches en termes de ventes de datas. 

Le fournisseur national d’Internet, Algérie Télécom, doit subir, lui, les plus gros dégâts, à savoir, des pertes financières de pas moins de 100 millions de dinars (804.400 euros) pour une journée sans connexion, si l’on se réfère au bilan de la coupure du câble sous-marin de fibre optique Annaba-Marseille en octobre 2015, établi par la ministre de Poste et des TIC, Mme Imane-Houda Feraoun.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitéafriqueinformation

[fbcomments]

Related Articles

La police disperse les militants de l’UDPS dans la périphérie du stade des Martyrs

Des coups de feu sporadiques sont entendus ce vendredi 23 décembre dans les communes de Kinshasa, Lingwala et Kasa-Vubu et

Guinée-Bissau: début du vote pour le second tour de la présidentielle

[GARD align= »center »] Les électeurs de Guinée-Bissau ont commencé à voter dimanche au second tour de l’élection présidentielle dans l’espoir de

Tchad: un soldat tchadien et 19 islamistes tués lors d’une attaque de Boko Haram

Un soldat tchadien et 19 islamistes ont été tués vendredi matin lors d’une attaque de Boko Haram contre une position

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*