« L’actualité africaine en 5 titres » du 26 juin 2016

[GARD align= »center »]

actualité africaine en 5 titres

Gabon-Présidentielle : L’opposition appelle « tous les Gabonais » à refuser la candidature d’Ali Bongo

Les principaux candidats de l’opposition gabonaise ont lancé leur appel à presqu’un mois de l’élection présidentielle. Ils demandent à leurs concitoyens d’exiger la disqualification du président sortant Ali Bongo Ondimba dont ils remettent en cause la filiation biologique avec l’ancien chef de l’état Omar Bongo Ondimba.

« Nous les invitons à se dresser contre le déni de droit, l’imposture, la forfaiture« , ont déclaré trois des principaux candidats d’opposition, reçus par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), à un peu plus de deux mois de l’élection présidentielle à un tour.

Ils estiment que le président élu il y a sept ans n’est pas le fils naturel de son prédécesseur Omar Bongo Ondimba, décédé en juin 2009 après quasiment 42 ans au pouvoir.

Les opposants – dont bon nombre sont d’anciens cadres du régime de son père – l’accusent d’être un enfant adopté, né au Nigeria. Par conséquent Ali Bongo ne peut selon eux être président selon la Constitution, dont l’article 10 précise qu’une personne « ayant acquis la nationalité gabonaise ne peut se présenter comme candidat à la présidence de la République ».

Un acte de naissance, qui figure dans les archives du service central d’état civil du ministère français des Affaires étrangères, à Nantes, indique qu’Ali Bongo est né le 9 février 1959 à Brazzaville, capitale de l’ancienne Afrique équatoriale française (AEF) à laquelle le Gabon était rattaché.

Kenya : 9 morts dans une noyade dont des membres d’un groupe musical  

Les recherches se poursuivaient samedi pour tenter de retrouver les membres d’un groupe musical kenyan qui se sont noyés lorsque le bateau qui les transportaient a chaviré sur le lac Victoria au nord-est du Kenya.

Le bateau avec à son bord dix-sept personnes transportait également d’autres équipements lorsqu’il a coulé. Au moins neuf personnes sont mortes noyées selon le sous-commissaire de la région. Huit autres ont pu être sauvées.

La plupart des victimes sont des musiciens locaux qui se rendaient à une soirée. Treize personnes s’étaient déjà noyées en Décembre dernier dans la partie ougandaise du lac durant les festivités de Noël.

Le Lac Victoria est le plus grand lac d’Afrique de l’Est partagé par le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie.

Somalie: 11 civils tués dans une attaque shebab contre un hôtel de Mogadiscio

Onze personnes ont été tuées samedi dans une nouvelle attaque des insurgés islamistes somaliens shebab contre un hôtel de la capitale Mogadiscio avec un mode opératoire désormais éprouvé: l’explosion d’une voiture piégée suivie d’un commando qui pénètre dans l’établissement.

« Les forces spéciales ont mis fin à leur siège après avoir tué trois assaillants à l’intérieur de l’hôtel. Onze civils, dont deux médecins, ont été tués dans l’attaque », a déclaré à la presse le porte-parole du ministre de la Sécurité, Abdi Kamil Shukri. Outre ces victimes, l’attaque a fait une vingtaine de blessés, selon l’un des responsables des secours.

L’attaque a été revendiquée par les insurgés islamistes somaliens shebab dans un communiqué posté sur les réseaux sociaux.

Des membres lourdement armés de la brigade commando des combattants shebab ont lancé une attaque coordonnée contre l’hôtel Naasa Hablood. L’attaque a débuté par l’explosion d’une voiture piégée conduite par un kamikaze, pour permettre au commando de pénétrer dans l’hôtel.  

Afrique du Sud: vives réactions après une interview télévisée de Pistorius

En Afrique du Sud, Oscar Pistorius a donné sa première interview télévisée, trois ans après avoir abattu sa compagne Reeva Steenkamp. Ses déclarations sur une chaîne télévisée britannique ont fait réagir la presse nationale et les réseaux sociaux. L’athlète paralympique sera fixé sur son sort le 6 juillet prochain, il encourt une peine de quinze ans d’emprisonnement pour meurtre.

« Dieu, s’il vous plait, s’il vous plait, s’il vous plait, j’ai ouvert la porte des toilettes et j’ai vu Reeva, tout de suite j’ai su que je l’avais tuée, j’ai su qu’elle était morte, je me suis mis à genoux et je l’ai ramenée vers moi. »

Diffusée vendredi soir sur la chaîne britannique privée ITV, l’interview de 60 minutes fait suite à l’audience du 15 juin dernier où les avocats de la défense avaient abattu leurs dernières cartes, après les images de l’athlète en train de se déplacer sur ses moignons en pleine cour, le témoignage d’Oscar Pistorius à la télévision aura-t-il une influence sur la décision du juge ? Le verdict est attendu pour le 6 juillet prochain.

Affaire Karim Wade: L’État a recouvré près de 50 Mds FCFA (ministre)  

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Sidiki Kaba a révélé, vendredi à Dakar, que l’Etat du Sénégal a recouvré près de 50 milliards de francs CFA dans l’affaire Karim Wade, bénéficiaire de la grâce présidentielle après 3 ans d’emprisonnement.

« (…) depuis que l’action qui participe à la reddition des comptes et à la bonne gouvernance, dans son volet judiciaire, nous avons recouvré aujourd’hui au moins 50 milliards de frs CFA », a indiqué Me Sidiki Kaba.

« L’Agent judiciaire de l’Etat reviendra plus en détail sur les biens recouvrés », a ajouté le ministre de la Justice qui animait une conférence de presse après la grâce présidentielle accordée, jeudi, à l’ancien ministre d’Etat Karim Wade et ses co-accusés d’enrichissement illicite, Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo et Alioune Samba Diassé.

Selon Sidiki Kaba, « une procédure est aujourd’hui en cours à Monaco pour recouvrer des biens et une autre est prévue le 27 juin à Paris ».

« Beaucoup de biens sont saisis, maintenant il s’agit de permettre à la justice française de valider les requêtes du Sénégal« , a souligné Me Sidiki Kaba, ajoutant qu’ »un point sera fait sur ces milliards en jeu ».

Placé en détention préventive à Dakar depuis avril 2013, il avait été jugé – avec d’autres co-accusés – et condamné en mars 2015 à six ans de prison ferme et à plus de 210 millions d’euros d’amende pour « enrichissement illicite », ce qu’il a toujours nié. Le verdict a été confirmé en appel en août 2015. 

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitégabonkenyapresidentielleRDC

[fbcomments]

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 03 juillet 2016

[GARD align= »center »] Liberia. L’ONU annonce officiellement la fin de ses opérations dans le pays Les Nations unies ont annoncé officiellement

L’Etat ivoirien réclame 2.000 milliards de francs CFA à Simone Gbagbo et ses co-accusés

L’avocat de l’Etat ivoirien, seule partie civile dans le procès pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » qui se déroule

Sénégal-Affaire Karim Wade: Pourquoi Dénis Sassou N’Guesso s’en est mêlé

Samedi dernier nos confrères de, « Libération » révélait en exclusivité que Denis Christel Sassou N’Guesso, le fils de Dénis Sassou N’Guesso président de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*