L’Afrique reste compétitive

L’Afrique reste compétitive

 [GARD align= »center »]

Six des dix pays les plus dynamiques dans le monde sont africains et la tendance ainsi dégagée pourrait se consolider avec la zone euro toujours plongée dans la récession ainsi que les États-Unis qui peinent à atteindre un taux de croissance de 2,2%.

Dans le contexte marqué par un ralentissement de l’économie mondiale, le continent noir va tirer son épingle du jeu en alignant une croissance de 6%, selon les projections crédibles. En effet, l’Afrique ne manque pas d’atouts, notamment la stabilité politique dans de nombreux pays, le boom de la demande mondiale des matières premières et les investissements directs étrangers dont le niveau pourrait être revu à la hausse après deux ans de ralentissement. En 2011, le nombre de projets se situait à 857, soit le double de celui de 2007.

Toutefois, il faut également s’attendre à des difficultés qui ne manqueront pas de peser sur les économies africaines. Parmi ces contraintes, il y a la volatilité des prix des matières premières, l’insuffisance alimentaire, le chômage des jeunes et les effets néfastes des changements climatiques. Mais le continent est bien en train de devenir un vrai pôle de croissance dans le monde. Cela exige des efforts supplémentaires pour relever les défis futurs. Il est inadmissible que le continent noir continue, par exemple, à drainer 5,5% des flux globaux des investissements directs étrangers, selon le rapport produit par les consultants Ernst &Young. L’on n’est encore loin des montants atteints avant la crise, soit 72 milliards en 2008 et seulement 52 milliards en 2011. Aujourd’hui, l’espoir est de nouveau permis avec la remontée des projets ces deux dernières années.

Entre 2003 et 2011, les investissements directs étrangers étaient orientés majoritairement vers les infrastructures (38%), l’industrie manufacturière (29%) et l’industrie minière (27%). Entre-temps, le commerce intra-africain est passé de 35 millions de dollars en 2002 à 103 millions en 2010.

L.E.

 


Tags assigned to this article:
afriqueclassementéconomie

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Les Grands Lacs : Changement de Ton de Washington à l’encontre du Rwanda

Une semaine après la rencontre Joseph Kabila président de la RDC et Johny Carlson sous secrétaire d’Etat chargé des Affaires Africaines

RDC: défilé militaire inédit à Kinshasa pour la fête de l’Indépendance

[GARD align= »center »] Les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont organisé un défilé militaire inédit lundi à

Xénophobie en Afrique du Sud: Zuma veut s’attaquer aux racines du mal

Le président sud-africain Jacob Zuma s’est engagé mercredi à combattre la xénophobie, alors que l’armée est intervenue pour la première

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*