Lambert Mende répond à Hollande : la RDC n’est pas un « département d’outre-mer » français

[GARD align= »center »]

Le président français, François Hollande et Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais

Le président français, François Hollande et Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais|©DR

Le gouvernement de la RDC s’est dit jeudi « choqué » par les propos de François Hollande qui lui a attribué mardi la responsabilité des violences survenues en début de semaine en marge d’une manifestation de l’opposition dispersée par la police et qui ont fait au moins trente-deux morts.

« Le gouvernement congolais a été choqué d’entendre le chef de l’Etat de la France, pays ami de la République Démocratique du Congo, ignorer l’origine et le cheminement desdits événements et s’abstenir de la moindre compassion en se limitant à évoquer uniquement deux victimes, celles du 20 [septembre]», a déclaré Lambert Mende, estimant que cette prise de position du président français vise à diviser les Congolais. 

Le porte-parole du gouvernement congolais qui s’exprimait en conférence de presse a également reproché au président français d’avoir fait une lecture sélective des actes de violence survenus à Kinshasa en condamnant uniquement l’incendie du siège de l’UDPS et d’avoir «passé sous silence les meurtres, les vols, les viols, les saccages intervenus la veille dans les quartiers généraux des partis de la majorité ou de ceux de l’opposition prenant part au dialogue national ainsi que la mise à sac des écoles et le pillage des commerces».  

Dans une conférence de presse tenue mardi à New York à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations unies, François Hollande avait également affirmé avoir rappelé à son homologue congolais en 2012, qu’il ne transigerait pas sur la date des élections en RDC.  

Sur ce point, Lambert Mende a rappelé que la RDC n’était pas un « territoire français d’outre-mer », expliquant la sortie médiatique du président français par un besoin de repositionnement au sein de l’opinion publique française dans la perspective de la prochaine présidentielle en France.

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
francehollandeLambert MendeRDC

[fbcomments]

Related Articles

Gabon : Claude Sezalory, blanc et Maire de la Commune d’Akanda à Libreville

 [wp_ad_camp_3] Les résultats des élections communales organisées au Gabon sont désormais connus. De nouveaux maires sont élus pour diriger les

RDC : inculpation de Moïse Katumbi, les explications de Lambert Mende

[GARD align= »center »] C’est ce jeudi 19 mai que le Parquet Général de la République a officiellement annoncé l’inculpation de Moïse

RDC: Tolérance zéro pour toute résurgence du mouvement M23

[wp_ad_camp_3] Le Mouvement du 23 mars veut-il reprendre les armes contre le pouvoir de Kinshasa dans l’Est de la République

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*