L'Angola dément toute incursion militaire au Congo

L'Angola dément toute incursion militaire au Congo
Des soldats angolais

Des soldats angolais

Luanda a démenti samedi toute incursion de soldats angolais dans le sud-ouest du Congo/Brazzaville, comme l'avaient signalé en début de semaine des sources officielles congolaises.

« Il n'y a eu aucune incursion de troupes angolaises au Congo et il n'y a aucune visée militaire (…) de la part de l'Angola sur cette région », a déclaré à l'AFP Mario Augusto, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

« Nous n'avons pas de forces militaires ni au Congo ni en République démocratique du Congo » (RDC), a souligné M. Augusto, précisant qu'il existe un projet, en discussion, de bornage de la frontière commune entre l'Angola et le Congo.

Ces propos contredisent des informations données par les autorités congolaises faisant état d'une incursion de soldats angolais de dimanche à jeudi derniers dans la zone de Kimongo, un chef-lieu de district du Niari, situé dans le sud-ouest du Congo à la frontière avec la province angolaise de Cabinda.

Selon Brazzaville, cette incursion s'est soldée par la capture lundi de 55 soldats congolais, emmenés en Angola par des éléments des forces armées angolaises, avant d’être relâchés vendredi.

« Pour les libérer nous avons utilisé la voie diplomatique. Il y a eu d'âpres négociations », avait expliqué vendredi Jacques Mouanda, président du Conseil départemental du Niari.

Riche en pétrole, l'enclave de Cabinda, coincée entre le Congo et la RDC, appartient à l'Angola. Le groupe armé des Forces de libération de l'enclave du Cabinda (Flec) y revendique depuis longtemps son indépendance.

Le Congo, l'Angola et la RDC ont conclu au début des années 2000 un pacte de non-agression. En 1997, les troupes angolaises ont aidé le président congolais Denis Sassou Nguesso à reconquérir le pouvoir au terme d'une guerre civile.

Avec l'AFP

zp8497586rq
Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Angola

Related Articles

La Cour de Justice de la CEMAC divisée sur la prolongation du mandat du président Jean Mongo Antchouin

A la Cour de Justice de la Communauté Economique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC), qui siège dans

Burundi: les auteurs du putsch avorté promettent de chasser Nkurunziza

Un des généraux à l’origine du coup d’Etat avorté mi-mai au Burundi a affirmé sur une télévision kényane que les

La RDC n’a toujours pas de « gouvernement de cohésion nationale »

[GARD align= »center »] La République démocratique du Congo n’a pas réussi à former un gouvernement rassemblant des membres de la majorité,