L’archevêque de Kinshasa choisi par le pape François pour travailler sur la réforme de la curie romaine

L’archevêque de Kinshasa choisi par le pape François pour travailler sur la réforme de la curie romaine

L’archevêque de Kinshasa, Cardinal Laurent Monsengwo fait désormais parti des huit cardinaux qui aideront le pape de l’église catholique dans le travail de la réforme de la curie romaine. Le Pape François l’a annoncé ce samedi 13 avril.

La curie romaine, le gouvernement du Vatican, est traité de pléthorique. Elle est composée d’une secrétairerie d’Etat, de neuf congrégations romaines, de trois tribunaux, de douze conseillers pontificaux, mais aussi de six commissions pontificales et d’autant d’instituts en tous genres. Le Vatican emploie près de 3 000 personnes.

Ces membres seraient cité dans des affaires de corruptions et impliqués dans divers scandales d’où le besoin de réforme manifesté par les papes du XXème siècle.

Le secrétaire général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, l’Abbé Santedi a déclaré que « ce choix est un honneur pour l’église catholique de la RDC » car il est le seul africain dans le groupe de huit cardinaux.

Les cardinaux nommés sont notamment deux Européens, le président italien du gouvernorat de l’Etat du Vatican, Giuseppe Bertello, et l’archevêque de Munich, Reinhard Marx; deux Latino-Américains, l’archevêque émérite de Santiago du Chili, Francisco Javier Errazuriz Ossa, et Oscar Andres Rodriguez Maradiaga, archevêque hondurien Tegucigalpa.

Le cardinal américain, archevêque de Boston Sean O’Malley, l’archevêque de Bombay (Inde), le cardinal Oswald Gracias, l’archevêque de Kinshasa, l’archevêque Laurent Monsengwo Pasinya, et l’archevêque de Sydney, George Pell figurent également au rang des élus.

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Vatican

Related Articles

Le point de vue de Gaspard-Hubert Lonsi Koko sur la région des Grands Lacs africains

[GARD align= »center »] Au moment où les relations sont de plus en plus tendues entre la République Démocratique du Congo et

RDC: le trafic d’or nourrit la guerre

Le trafic d’or constitue la principale source de revenus pour alimenter les combats dans l’est de République du Congo, selon

CAN 2013: La Côte d’Ivoire au tapis, le Nigeria au paradis

Et un nouveau coup de tonnerre dans cette CAN-2013, avec la sortie du grand favori dès les quarts de finale:

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*