Le Burundi coupe la radio la plus populaire du pays

Le Burundi coupe la radio la plus populaire du pays

2804-28527-burundi-la-radio-publique-africaine-n-emet-plus_L

Les autorités burundaises ont fermé lundi 27 avril la principale radio indépendante du pays et ont arrêté l’une des figures de la société civile opposées à un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. Elles ont également interdit de nouvelles manifestations contre le chef de l’Etat à Bujumbura.

La RPA (Radio publique africaine), station la plus écoutée du pays, a elle-même annoncé dans l’après-midi s’être vu retirer son autorisation d’émettre, avant que son signal ne soit coupé. Accusée par les autorités d’incitation « au soulèvement », elle ne pouvait déjà plus émettre au-delà de Bujumbura depuis les premières manifestations, la veille. Au pouvoir depuis 2005, Pierre Nkurunziza briguera en juin un troisième mandat, que ses opposants jugent inconstitutionnel.

Le patron de la Rpa, Bob Rugurika, fait déjà l’objet d’un procès pour lequel il risque jusqu’à 20 ans de prison. La justice lui reproche la diffusion des aveux d’un homme se présentant comme un des assassins des trois religieuses italiennes tuées le 7 et 8 septembre 2014 au nord de Bujumbura. Le présumé meurtrier met en cause le général Adolphe Nshimirimana, chargé de mission à la présidence de la République et ancien chef des services secrets.



[wp_ad_camp_2]

Related Articles

RDC – Vital Kamerhe vs Rassemblement : l’histoire secrète d’une lutte pour le positionnement

[GARD align= »center »] Il était fermement opposé à ce processus. Il était convaincu que la Majorité présidentielle (MP) n’était « pas

Congo : rapatriement des étrangers irréguliers

Une unité spéciale mixte composée des gendarmes et des policiers a procédé récemment à Ouesso, dans le département de la

RDC: regain de tension à la frontière avec le Rwanda

Accrochage militaire à la frontière, informations sur des « infiltrations » de soldats rwandais: au Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*