Le chef du parti de Gbagbo opposé à la création d’un poste de vice-président en Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »]

Pascal Affi NGuessan

Pascal Affi NGuessan

Pascal Affi Nguessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), le parti de Laurent Gbagbo, s’est dit mercredi opposé à la création d’un poste de vice-président envisagé par le pouvoir, à l’issue d’un séminaire sur la réforme constitutionnelle et la réconciliation nationale.

« Nous sommes totalement contre » l’institution d’un poste de vice-président car cela ne peut « rien » apporter à la Côte d’Ivoire et « nous ne voyons nullement l’intérêt d’un poste de vice-président »,  a dit M. Affi N’guessan.

Selon le leader du parti de Gbagbo, le président ivoirien Alassane Ouattara, veut mettre en place ce poste « dans un intérêt partisan ».

Il a déclaré que le RHDP, la plate-forme des houphouétistes (coalition au pouvoir) devait savoir « le FPI ne le laissera pas instrumentaliser la Constitution à des fins partisanes ».

Le chef de l’Etat ivoirien a annoncé en début d’année, dans son discours à la Nation, la réforme de la Constitution avant la fin de l’année 2016.

M. Affi avait marqué son accord pour la révision constitutionnelle, notamment sur les points « confligènes », entre autre l’éligibilité à l’élection présidentielle.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
abidjanAffi N'Guessancote d'ivoireFPIpolitique

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire: Suppression de l’âge limite à la magistrature suprême dans la nouvelle Constitution

[GARD align= »center »] La nouvelle Constitution ivoirienne en cours d’élaboration, consacre la levée de l’âge limite de 75 ans à la

Attentat à Charlie Hebdo: Stéphane Charbonnier et Jean Cabut sont décédés

[GARD align= »center »] Selon une source proche de Charlie Hebdo, contactée par Le Monde, le dessinateur et directeur de la publication

Gabon: Jean Ping passe à l’opposition, Libreville l’accuse d’avoir bradé les intérêts du Gabon

[GARD align= »center »] Le passage de l’ancien Président de la Commission de l’Union Africaine, Jean Ping dans les rangs de l’opposition

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*