Le Congo octroie cinq hectares au groupe Teylium International

Le Congo octroie cinq hectares au groupe Teylium International

Le terrain attribué par voie de bail emphytéotique permettra de construire un complexe hôtelier cinq étoiles, un centre commercial et une marina.

Signature d'accord à Brazzaville

Le contrat a été signé, le 16 avril à Brazzaville, entre le ministre des Affaires foncières et du domaine public, Pierre Mabiala, et le président du groupeTeyliumInternational, Marc Berchignat. Le terrain surlequel est envisagé la construction d’un complexe hôtelier se situe au quartier Plateau centre-ville, dans le prolongement du « ravin du Tchad ». Selon le groupe Teylium, les travaux s’exécuteront en deux ans. Outre la construction du complexe hôtelier, le contrat prévoit le maintien en bon état du futur domaine immobilier, moyennant une redevance annuelle au profit du Trésor public.

Pour le gouvernement congolais, cet investissement d’intérêt général contribuera non seulement au développement de l’industrie touristique, en raison de la situation géographique du site, mais entraînera également la création de milliers d’emplois ainsi que la modernisation de la ville capitale.

Le ministre a également insisté sur le respect de l’accord conclu mais surtout des contributions publiques, notamment les taxes et charges que le groupe Teylium International doit acquitter. « Vous vous engagez à exploiter pour votre propre compte etmaintenir en bon état d’entretien le domaine foncier, objet du présent bail, moyennant une redevance annuelle au profit du Trésor public ; construire à vos frais tous les ouvrages prévus dans le cadre de ce projet ; laisser en fin de bail à l’État congolais toutes les constructions et améliorations de toute nature qui auront été édifiées pendant la durée de bail ; vous vous acquitter de toute les contributions publiques,taxes et charges exigées par le domaine foncier », a énuméré Pierre Mabiala.

Signalons que le projet s’inscrit dans le vaste processus de modernisation de l’ensemble du système de l’habitat ainsi que de l’industrialisation du pays, programmemis en place par le chef de l’État.

Fortuné Ibara
et Lopelle Mboussa Gassia


Tags assigned to this article:
brazzavillecongotourisme

Related Articles

Congo: l’amélioration de l’accès à l’eau potable courante toujours soumise aux promesses

S’il est un secteur de développement national où le Congo est condamné à rattraper le grand retard qu’il a accumulé,

Congo-Unesco : signature d’une convention pour la création de l’Institut supérieur de l’information et de la communication

Le gouvernement congolais et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ont signé mardi à

Congo : 2350 accidents par an sur les routes congolaises

La République du Congo a enregistré au cours des cinq dernières années 2350 accidents par an qui ont fait à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*