Le Congo veut instaurer la bonne gouvernance dans le secteur de l’eau

Le Congo veut instaurer la bonne gouvernance dans le secteur de l’eau

Le Congo et le Projet Eau, Electricité et Développement Urbain au Congo (PEEDU), piloté par la Banque Mondiale, ont signé mardi à Brazzaville, un contrat de bonne gouvernance dans le secteur de l’eau.

Ce contrat qui rentre dans le cadre de l’engagement des pouvoirs publics du pays, pour redresser la gouvernance du secteur de l’eau, permettra à près de 1.046.000 congolais d’accéder à l’eau potable sur les 3,6 millions que compte le pays.

« Ce contrat va offrir aux populations des villes de Pointe-Noire et Brazzaville un paquet de services consistant à améliorer les infrastructures urbaines, contribuer directement à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement en particulier l’OMD-7 qui vise la réduction de moitié d’ici 2015 la proportion de la population qui n’a pas un accès durable à l’eau potable », a déclaré le ministre d’Etat, ministre de l’économie, Gilbert Ondongo qui a patronné la cérémonie.

Il va aussi servir d’un cadre de référence, pour prendre en charge un certain nombre d’indicateurs tant sur le plan commercial que technique (taux de recouvrement des factures, taux de comptage, rendement du réseau).

Il permettra aussi à la SNDE (société nationale de distribution d’eau) de disposer d’une organisation et de ressources humaines ‘’compétentes » au service public de l’eau, d’un système régulier de bonne qualité, une parfaite connaissance des infrastructures de l’eau et de son périmètre et d’une capacité renforcée de mise en œuvre des programmes d’investissement.

Oeil d’Afrique avec  APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
congo

Related Articles

RDC: plus de 120 personnes portées disparues dans un naufrage

[GARD align= »center »] Plus de 120 personnes ont été portées disparues dans un naufrage dans le fleuve congo, selon les chiffres

RDC: Kinshasa autorise la sortie de 72 enfants adoptés par des étrangers

Kinshasa a annoncé lundi que 72 enfants congolais adoptés par des couples étrangers allaient pouvoir quitter la République démocratique du

108 millions de FCFA de la FAO pour la gestion des forêts congolaises

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture(FAO) a mis à la disposition du Congo une 108 millions de FCFA

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*