Le DG d’Eto’o Télécom privé de passeport. Il s’apprêtait à «quitter le pays en catimini.»

Le DG d’Eto’o Télécom privé de passeport. Il s’apprêtait à «quitter le pays en catimini.»

Le quotidien La Nouvelle Expression a révélé le 2 mai dernier, que Hervé Perrin, le directeur général de Eto’o Télécoms, l’entreprise du footballeur camerounais Samuel Eto’o, a été refoulé de l’aéroport de Douala le 30 avril dernier, alors qu’il s’apprêtait à « quitter le pays en catimini ».

Selon le journal, le DG qui est en poste depuis le 3 janvier seulement aurait fait voyager sa famille en douce, et se préparait à les suivre, après avoir pourtant présidé le matin même au sein de l’entreprise, une réunion avec le personnel au cours de laquelle a été présentée la nouvelle stratégie de l’entreprise.

Hervé Perrin, dont le passeport a été aussitôt retiré, s’est ensuite vu interdire l’accès à la société dès le lendemain 1er mai 2013. De gros bras veillent depuis ce jour-là à l’entrée de son bureau pour rendre effective cette décision de M. Kaldjob, un administrateur de l’entreprise, qui n’a pas souhaité « régler ce problème dans la presse», selon le journal qui l’a contacté pour en savoir plus sur cette énième affaire au sein d’Eto’o Télécom.

Agence Ecofin

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Eto’o TelecomHervé PerrinSet Mobile

Related Articles

La présidentielle americaine: épisode politique le plus tweeté de l’histoire américaine

L’élection présidentielle américaine est devenu mardi soir l’événement politique le plus tweeté de l’histoire aux Etats-Unis, avec 20 millions de

Les africains de plus en plus séduits par les réseaux sociaux

[GARD align= »center »] Apres l’article Afrique: La jeunesse, diffuseur de nouvelles technologies nous vous présentons en complément cette article sur les réseaux sociaux et l’Afrique. Les africains de plus en

Brevets : Microsoft met un milliard de dollars sur la table d’AOL

Microsoft acquiert auprès d’AOL quelque 800 brevets relatifs à la publicité, au commerce en ligne, mais aussi au défunt navigateur

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*