Le groupe Bolloré, en organisateur du sommet Africités à Dakar

Le groupe Bolloré, en organisateur du sommet Africités à Dakar

Havas Média, filiale du groupe Bolloré, spécialisée en conseil de communication, s’est adjugée haut la main le marché de l’organisation du sommet Africités qui s’est tenu à Dakar, du 04 au 08 décembre 2012. Suite à un appel d’offres international, qui a laissé au carreau bon nombre d’agences panafricaines. L’omerta autour du montant mis en jeu du marché intrigue. Que s’est il passé ?

Africités
Après le cinglant revers   sur la Lagune d’Ebrié lors de la dernière présidentielle ivoirienne, enregistré par le candidat Laurent Gbagbo, lequel avait confié sa campagne de communication au gourou français, Stéphane Fouks, patron de  RSCG ( Havas, Bolloré), pour une facture de 10 milliards de Fcfa, payée par l’architecte Pierre Fakhoury, (révélée par Les Afriques), la filiale Havas Média remonte à  la surface sur la place dakaroise. Elle vient de rafler le marché du volet communication du sommet Africités tenu dans la capitale sénégalaise du 04 au 8 décembre 2012. Suite à un appel d’offres international lancé par la mairie de Dakar et pour lequel les procédures sont jugées régulières, a appris Les Afriques, de source autorisée. La filiale du groupe Bolloré, qui a pignon sur la place dakaroise depuis bientôt deux ans a laissé au carreau les quelques agences sénégalaise et panafricaine soumissionnaires. Des sources bien informées, contactées par Les Afriques, renseignent que le communicant lobbyiste, Richard Attias, très connecté dans les palais présidentiels africains, a joué son va tout pour s’adjuger le marché. Sans succès. Puisque trop tard, le maire de Dakar, le socialiste Khalifa Sall s’est payé une lune de miel avec le français, Havas qui s’est mise aux couleurs locales. Toutefois, le flou qui entoure la facture payée à Havas et entretenu par les responsables du sommet Africités intrigue. Erreur de casting ou stratégie délibérée du maire qui ne veut point s’attirer les foudres des agences concurrentes ?  « Si l’appel d’offre est strictement régulier, le montant du marché lui reste inconnu et gardé en secret » commente notre source. Le maire socialiste, Khalifa Sall, dont les ambitions présidentielles en 2017 – sont sur toutes les lèvres -va t-il être une tête à chèque piégée ? Pour l’instant aussi bien du côté de Havas Bolloré et de la mairie de Dakar, personne ne veut communiquer sur l’affaire.

Par Ismael Aidara
Les Afriques


Tags assigned to this article:
AfricitesBollorédakar

Related Articles

Le parlement sénégalais vote une loi pour faire baisser les prix des loyers

[wp_ad_camp_3] Les députés ont transformé la volonté du gouvernement en réalité en adoptant à l’unanimité le projet de loi portant

Sénégal: Karim Wade saisit la Cour suprême

La défense de l’ex-ministre sénégalais Karim Wade s’est pourvue devant la Cour suprême contre sa condamnation à six ans de

Sénégal: Instauration d’un visa d’entrée pour les étrangers

Le Sénégal a commencé à exiger ce lundi un visa d’entrée, d’un coût de 32.500 francs CFA ( 50 euros),

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*