Le jour où la République Démocratique du Congo se réveillera !

Le jour où la République Démocratique du Congo se réveillera !

République Démocratique du CongoEn octobre prochain, la République Démocratique du Congo accueillera le sommet de la francophonie. Mais alors que les préparatifs vont bon train et que les pro et contre Kabila travaillent en coulisse pour la réussite ou l’échec de ce sommet, nous publions cette tribune de Nkosi Nguz a Karl-i-Bon, dont le nom sonne avec l’histoire de la RDC de ces dernières années. Mon peuple! Que nous est-il arrivé ? Nous voulons toujours que les étrangers viennent se battre pour nous, qu’ils construisent notre pays pour nous. Nous cherchons toujours quelqu’un pour prendre soin de nous. Nous fuyons notre pays, notre nationalité, nos responsabilités et réclamons aux autres de se sacrifier pour nous. Et quand les étrangers ne viennent pas à notre rescousse, nous nous empressons à courir dans les églises pour persuader le TOUT PUISSANT de descendre de son trône céleste, de retrousser ses manches et de travailler à notre place. Tout congolais complètement ignorant des vraies réalités, pense avoir le monopole de la vérité. L’erreur vient toujours des autres, mais jamais de nous mêmes. Le niveau des débats congolais sur l’avenir de notre pays est désolant! Le développement de notre pays doit, tout d’abord, être un acte individuel et personnel. Toi, congolais qu’as tu fait de tangible pour ton pays? L’ignorance, le tribalisme, l’intolérance, le mensonge, le nonrespect de la ponctualité et la saleté sont des cancers viscéraux qui nous détruiront. Chaque individu a le devoir et le droit divin de contribuer à la reconstruction de notre patrimoine et de nos valeurs Ba-Ntu. Nous faisons tout, explicitement, pour trouver nos différences mais rien pour célébrer nos ressemblances. Pourtant nos différences devraient refléter la richesse de notre population et non notre handicap. Le Dr. Martin Luther King Jr., disait: «Nous devons tous apprendre à vivre ensembles comme des frères, sinon nous allons tous mourir ensembles comme des idiots».
La RD, un peuple en voie de fuite !


Je remercie de tout coeur tous nos amis de tous les pays du monde qui nous ont aidés et continuent à le faire. Seulement aujourd’hui, je les implore de ne plus nous aider. Je demande au TRÈS HAUT de ne pas descendre des cieux pour nous congolais, car il est bien temps que nous nous mettions au travail. Il est temps que nous assumions nos erreurs et acceptions nos responsabilités. Si nous voulons changer notre pays, nous devons d’abord changer ce que nous sommes. Une remise en question est indispensable et incontournable. Je parle de la remise en question, solennelle et profonde, que tout individu et tout peuple traverse afin d’aller de l’avant. Et tant que nous ne passons pas par cet examen de conscience, notre développement sera toujours voué à l’échec. Nous avons fui! La RD Congo n’est pas un pays avec une population en voie de développement, mais plutôt une patrie avec un peuple en voie de fuite. Nous avons fui notre nation pour des États lointains pour profitez des durs labeurs de nos frères étrangers dans leur pays respectifs. Le véritable problème de la République Démocratique du Congo est le congolais lui-même! Car c’est nous qui avons détruit notre pays, c’est nous qui perpétuons les antivaleurs et c’est nous qui fuyons notre patrimoine commun. Si nous cherchons un coupable, alors regardons-nous dans un miroir. Une communauté de mendiants, de voleurs et d’illettrés heureux, voilà qui nous sommes.
Sachez mes frères et soeurs que nous avons la force et l’intelligence de faire décoller notre pays, sans aide extérieur et sans une intervention divine. Nous devons réaliser que nous ne sommes pas Européens, Américains ou Asiatiques. Nous n’avons nul besoin de l’être. Le temps est venu d’arrêter de vouloir forger notre patrimoine à l’image des autres. Construisons notre pays à notre image. Nous ne pouvons jamais être spirituellement, intellectuellement, mentalement et physiquement forts en imitant les autres. Car comme le grand dramaturge Victor Hugo écrivait: «Un lion qui imite un lion devient un singe».
Personne ne peut nier qu’en Afrique centrale, nous sommes issus de grands royaumes et d’empires. Ces derniers étaient munis d’administrations complexes et de systèmes législatifs, exécutifs et judiciaires. Nous savons que nous maîtrisions le commerce régional et intercontinental. Chaque royaume ou empire avait sa propre monnaie. Il est plus qu’évident que nous avions déjà une médecine traditionnelle efficace et abondante. Nous disposions d’une agriculture riche et diverse. Et qu’on ne vous mente pas, les empires et royaumes Ba-Ntu avaient leurs écritures respectives. L’Os d’Ishango, trouvé à l’Est de la RD Congo, est la preuve concrète et indiscutable qu’en Afrique centrale nous connaissions et appliquions des théories mathématiques, il y a près de 20 000 ans, soit 15 000 ans avant l’Egypte ancienne des pharaons. Nous n’étions donc pas des animaux à qui il fallait apporter la civilisation! Il faut nous rendre à l’évidence, tout ce qu’on nous a dit sur nous est faux!
Nous sommes «Ba-Ntu» !

Lire la suite: Les Afriques

 


Tags assigned to this article:
FrancophoniekabilakinshasaRDC

Related Articles

RDC : une partie du salaire des enseignants et du personnel soignant portée disparue

Deux-cent soixante million de Francs congolais (FC) (285 714 dollars américains) ont disparu de l’enveloppe salariale des enseignants et du

Sindika Dokolo et la question de l’influence angolaise en RDC

J’ai attentivement suivi l’interview que le compatriote Sindika Dokolo a accordée aux journalistes Cheik Fita et Amba Westshi. Sa réponse

Le M23 en passe de décrocher l’autonomie d’une partie du territoire congolais

Les Négociations engagées depuis fin novembre à Kampala entre le gouvernement congolais et le M23 sont dans la dernière ligne

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*