Le M23 menace de s’en prendre aux casques bleus

Le M23 menace de s’en prendre aux casques bleus
M23 casques bleus

Les Mutin du M23

La coordination de la mutinerie entend instruire ses forces à se mettre en position défensive vis-à-vis des contingents onusiens.

Les récents bombardements des positions du M23 au nord Kivu n’ont pas enchanté la branche politique de cette mutinerie. Ils en exigent des explications du Conseil de sécurité sur le mandat de la Monusco. Dans les cas échéants, il n’est pas exclu que les casques bleus de la mission onusienne soient pris pour cible par les hommes du colonel Sultani Makenga. Dans une lettre adressée au Conseil de sécurité des Nations unies, le coordonnateur politique du M23, Jean-Marie Bishop Runiga, a exigé des éclaircissements de l’organe suprême de l’ONU sur le mandat de Mission onusienne en République Démocratique du Congo (RDC). «…La Coordination du mouvement tient à savoir si la Monusco a changé pour devenir une force offensive et hostile afin de tirer toutes les conséquences qui en découlent et instruire nos forces à se mettre en position défensive vis-à-vis des contingents onusiens, leur dispositif ainsi que leur personnel », a relevé la lettre.

Selon des analystes, la lettre du M23 exprime de manière voilée, l’intention de la mutinerie de s’en prendre désormais aux contingents de la Monusco. Ils notent que la force de la Monusco a agi, en appui à l’armée congolaise, conformément à son mandat de protéger la population civile dont la sécurité était menacée parles attaques desmutins sous les ordres de Sultani Makenga. À la veille de la prorogation du mandat de la Monusco, une certaine opinion avait reproché à la mission onusienne d’être passive face au regain de l’insécurité observée depuis le mois d’avril dans l’est de la RDC et de la soutenir. Cette frange de la population, a précisé Radio Okapi, a estimé que la Monusco avait failli à sa mission principale de
protection des civils et assistait sans intervenir aux massacres des civils.

 
Jules Tambwe Itagali

 

 


Tags assigned to this article:
Casques BluesM23Monusconord-kivuonuRDC

Related Articles

RDC: 5 ans de prisons requis contre Moïse Katumbi pour spoliation d’une maison

[GARD align= »center »] Le ministère public requiert la peine de cinq ans de prison contre Moïse Katumbi, ancien gouverneur de l’ex-Katanga.

Quatre jeunes africains rêvent d’être les premiers noirs africains envoyés dans l’espace

Quatre jeunes africains sont en lice pour remporter un voyage dans l’espace grâce à un concours mondial. En 50 ans,

RDC : L’opposition conteste le calendrier des locales dévoilé par la CENI

[GARD align= »center »] Lundi dernier, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a publié son calendrier d’organisation des prochaines élections. Il s’agit

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*