Le président en exercice de l’UA entame une visite de travail de quatre jours en France

Le président en exercice de l’UA entame une visite de travail de quatre jours en France

Le président Beninois et président en exercice de l’Union africaine (UA) Yayi Boni

COTONOU – A l’invitation de nouveau chef de l’Etat français, François Hollande, le président en exercice de l’Union africaine (UA), Boni Yayi, entame ce dimanche une visite officielle d’amitié et de travail de quatre jours en France, en vue du renforcement de la coopération franco-africaine et de la coopération bilatérale entre le Bénin et la France, indique un communiqué du ministère béninois des Affaires étrangères et de l’Intégration africaine, dont l’Agence Xinhua a obtenu une copie dimanche à Cotonou.

« Au cours de cette visite, le président en exercice de l’Union africaine, aura avec son homologue français un entretien portant sur des questions ayant trait à la situation politique, économique et sécuritaire en Afrique en général et dans la région ouest-africaine en particulier », explique le communiqué.

En ce qui concerne l’Afrique, le président béninois Boni Yayi, en sa qualité de président en exercice de l’UA, discutera avec son homologue sur des sujets tels que: la lutte contre le terrorisme et la nécessité de renforcer la sécurité, et la sûreté maritimes en Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Centre, l’autosuffisance alimentaire du continent et la lutte contre la famine, la protection de l’environnement contre l’avancée du désert et les risques liés aux changements climatiques; la santé et l’éducation, indique le communiqué.

« Sur toutes ces questions, le chef de l’Etat présentera la vision de l’Afrique, s’agissant du rôle et surtout du leadership attendu de la France, en vue du développement durable de l’Afrique et de l’instauration d’une gouvernance mondiale à laquelle les Etats africains voudraient activement contribuer », souligne le document.

S’agissant de la sous-région ouest-africaine, les échanges porteront sur les derniers développements de la crise politique qui sévit au Mali et en Guinée-Bissau et ses répercussions sur la situation sécuritaire des pays limitrophes et surtout la crise humanitaire qu’elle a engendrée, poursuit la même source.

Selon le communiqué, outre la coopération franco-africaine, les deux chefs d’Etat examineront également l’état de la coopération entre le Bénin et la France, notamment les actions entreprises en vue de renforcer et de dynamiser les relations aux plans politique, économique, social, cultuel et militaire, dans la perspective d’un partenariat gagnant-gagnant.

Dans cette optique, le chef de l’Etat béninois aura des entretiens avec d’autres personnalités politiques françaises et des séances de travail avec les milieux d’affaires en vue de les mobiliser pour appuyer les réformes du gouvernement.

(Xinhua)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.



Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 24 juin 2016

[GARD align= »center »] Ghana: le président Mahama accusé de corruption par l’opposition  Le président du Ghana, John Dramani Mahama, a qualifié

RDC : l’opposition préfère le dialogue national aux concertations nationales

L’opposition politique congolaise réunie en conclave depuis le début de la semaine se dit ouverte au dialogue national et non

Mali : 27 candidats pour un fauteuil

C’est un tournant décisif et historique pour un pays fragmenté qui joue sa crédibilité et sa partition sur l’échiquier international.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*