Le président Yayi Boni préconise une plus grande solidarité pour le Mali

Le président Yayi Boni préconise une plus grande solidarité pour le Mali

Le président béninois et président en exercice de l'Union africaine (UA), Thomas Yayi Boni

LIBREVILLE – Le président béninois et président en exercice de l’Union africaine (UA), Thomas Yayi Boni, a appelé vendredi soir à Libreville au Gabon, à l’ouverture du forum de réflexion économique New York Forum Africa, à une plus grande solidarité africaine et internationale envers le Mali, face au fléau du terrorisme.

« La question du terrorisme est une question non négociable », a indiqué le président Yayi Boni, évoquant la menace incarnée par le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), le groupe Ansar Dine et Al-Qaïda du Maghreb islamique (AQMI), groupes qui mettent le Mali en coupes réglées depuis le putsch militaire du 21 mars contre le régime du président Amadou Toumani Touré.

Dans un nouvel appel à « débarrasser le Mali de ce fléau », Yayi Boni, qui rentre d’une visite officielle à Paris en France où il s’ est entretenu avec le nouveau président français François Hollande de la question, a appelé à y apporter une solution appropriée, craignant de voir le Mali devenir une République islamique basée sur la charia.

Il a rappelé que la Communauté économique des Etats de l’ Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a saisi le Conseil de sécurité des Nations Unies « pour une intervention militaire ».

« Je crois (que) dans deux semaines le Conseil de sécurité va légiférer (..) C’est un dossier qui est à notre portée », a-t-il dit.

Dans la recherche d’une solution à ce dossier malien, a-t-il en outre relevé, trois préoccupations sont examinées : le renforcement de l’ordre constitutionnel, la restauration de l’ intégrité territoire après la scission imposée par le MNLA entre le Nord et le Sud, et la nécessité de dégager l’espace de la CEDEAO pour en faire une zone économique viable.

(Xinhua)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
CEDEAOmalisolidaritéYayi Boni

Related Articles

Ouganda: une loi contre les homosexuels comme « cadeau de Noël »

Une loi contre les homosexuels sera votée avant fin 2012 en Ouganda, a affirmé lundi la porte-parole du Parlement, Rebecca

Mali: les chasseurs pour l’unité du pays

La Fédération nationale des chasseurs du Mali ne sera pas en marge de la gestion de la crise au nord

Ces personnalités qui nous ont quitté en 2014

En cette fin d’année 2014, il nous parait nécessaire d’avoir un oeil sur ceux qui sont partis trop. Ceux qui n’ont pas pu voir la jeunesse africaine au Burkina Faso dire non aux 27 ans de pouvoir de Blaise Compaoré.

1 commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*