Le Rwanda demande l’arrêt des combats à l’est de la RDC

Le Rwanda demande l’arrêt des combats à l’est de la RDC
combats à l'est de la RDC

La ministre des Affaires étrangères rwandaise, Louise Mushikiwabo, le 19 juin 2012 à Kinshaha
© AFP/Archives Junior D.Kannah

La ministre des Affaires étrangères rwandaise, Louise Mushikiwabo, a condamné la reprise des combats dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) entre les rebelles du M23 et l’armée congolaise (FARDC), qui met selon elle à mal les efforts régionaux de paix.

« Les activités des FARDC, M23 et des autres groupes armées en RDC doivent s’arrêter car elles continuent à mettre à mal des efforts régionaux en cours » en faveur de la paix, a déclaré la chef de la diplomatie rwandaise dans un communiqué reçu vendredi.

Louise Mushikiwabo déplore les « répercussions » sur le Rwanda de ces violences à la frontière, assurant que des « civils ont été blessés par des balles perdues sur le territoire rwandais » et que l’afflux de réfugiés s’est « accru ».

La province congolaise du Nord-Kivu, chroniquement instable, s’est de nouveau embrasée au printemps quand une mutinerie a gagné l’armée régulière congolaise. Les mutins, du mouvement du M23, sont d’anciens rebelles qui avaient été intégrés à l’armée de RDC en 2009.

Le Rwanda, mais aussi l’Ouganda, sont accusés par Kinshasa et un rapport d’experts de l’ONU d’avoir aidé cette rébellion. Kigali et Kampala démentent.

Ces violences ont provoqué des arrivées massives de réfugiés dans l’ouest du Rwanda voisin. Mais depuis trois mois, une trêve était observée.

Les nouveaux affrontements entre l’armée congolaise et le M23 ont commencé jeudi matin, près de Goma, la capitale du Nord-Kivu, à la frontière avec le Rwanda.

Les rebelles accusent l’armée d’avoir enfreint la trêve.

Jeudi, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a de son côté affirmé que 51 rebelles portant des uniformes rwandais avaient été tués dans les combats. Selon le gouverneur du Nord-Kivu, les rebelles ont perdu 113 hommes, tandis que l’armée régulière a enregistré « quelques blessés ».

La reprise des combats survient alors que le comité des sanctions des Nations unies est réuni depuis plusieurs jours pour envisager des mesures individuelles contre les responsables rwandais et ougandais pour leur rôle présumé dans l’instabilité de la région.

Les Etats-Unis ont également placé le colonel Sultani Makenga, chef militaire du M23, sur leur liste noire et gelé ses avoirs. L’ONU a quant à elle déposé une interdiction de voyager à son encontre.

Avec AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
combatRDCrébellionrwanda

Related Articles

Lambert Mende face aux combattants de France

Hier vers 15h00 à Paris, une alerte avait été lancée. « Avis à tout les combattants Lambert Mende, ministre et porte

RDC: Guillaume Soro attendu à Kinshasa

Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a été informé jeudi, de l’arrivée à Kinshasa dans les tout prochains jours,

Joseph Kabila et ses sociétés fictives

À la veille des élections présidentielles qui doivent avoir lieu ce mois-ci, le 28 novembre 2011 en la République démocratique

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*