Le syndicat des transporteurs en commun de Brazzaville menace d’augmenter le prix du transport urbain

Le syndicat des transporteurs en commun de Brazzaville menace d’augmenter le prix du transport urbain

Dans quelques jours, le prix du transport urbain risque de connaître une hausse, si l’on en croit le président du syndicat des transporteurs en commun de Brazzaville, invité, mercredi 21 août, du journal du soir de la chaîne de télévision privée M.N T.V, rapporte la semaine africaine.

Les transporteurs urbains ne sont pas contents des coûts du certificat du contrôle technique qui leur sont imposés, 11.000 francs Cfa, pour les propriétaires de taxi, 13.500 francs Cfa, pour ceux des minibus, et 20.500 francs Cfa, pour les bus Coaster.

Ils exigent un coût unique, de 5.250 francs Cfa, toutes catégories de véhicules confondues. Si avant le 4 septembre 2013, aucun compromis n’est trouvé avec les autorités habilitées, ils augmenteront la course de taxi, qui passerait de 1000 à 1500 francs Cfa, et le tarif de la place dans les minibus et bus, de 150 à 250 francs Cfa.

zp8497586rq
zp8497586rq
Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
brazzavillecommunTransporteurs

Related Articles

Congo-France, après le beau temps, les nuages ?

Les relations entre le Congo et la France sont au beau fixe. La dernière visite de travail du président Denis

L’Unicef dénonce l’utilisation d’enfants soldats par les rebelles en Centrafrique et en RD Congo

Un nombre croissant d’enfants sont recrutés par les rebelles mais aussi par les milices pro-gouvernementales en Centrafrique, a indiqué l’Unicef

Congo: Bienvenu Okiemy contre Thierry Moungalla, la guerre froide

Un énième remaniement gouvernemental a eu lieu au Congo-Brazzaville. Le président Sassou Nguesso a réussi par ce ballet de chaises musicales