Le Zimbabwe n’a pas d’argent pour organiser les élections

Le Zimbabwe n’a pas d’argent pour organiser les élections

Faute d’argent, le Zimbabwe a lancé un appel à des donateurs étrangers pour aider à financer les élections générales prévues d’ici la fin de l’année, a indiqué lundi le ministre des Finances Tendai Biti.

« Il est évident que le Trésor n’a pas la capacité de financer les élections », a-t-il déclaré devant le Parlement.

Le pays a selon lui besoin de 132 millions de dollars pour le scrutin, que le président Robert Mugabe veut organiser dès le 29 juin.

M. Biti a exclu que le gouvernement emprunte de l’argent à des entreprises locales, comme il l’a fait pour le référendum constitutionnel organisé en mars.

« Ce ministère des Finances n’a pas l’intention d’affaiblir l’économie avec cet événement qui aura lieu un seul jour. Selon nous, la communauté internationale doit nous venir en aide. »

Tendai Biti a indiqué que le gouvernement zimbabwéen a récemment écrit à l’Afrique du Sud et à l’Angola afin de leur emprunter de l’argent pour les élections. Il espère aussi un financement de l’ONU.

L’Afrique du Sud a récemment approuvé un prêt de 100 millions de dollars pour lui permettre de boucler son budget, a-t-il précisé.

« Tout n’est pas parfait » sur le plan économique, a-t-il résumé. Si l’inflation a été jugulée et si la croissance a atteint 5% l’an dernier, les finances publiques restent au bord du gouffre.

« Nous sommes déjà sous pression. Nous sommes étouffés avant même de prendre en compte les élections de 2013 », a déclaré le ministre des Finances, qui a notamment noté que les recettes provenant des mines de diamants avaient été très décevantes.

Le camp du Premier ministre Morgan Tsvangirai, dont Tendai Biti est l’un des lieutenants, accuse le Zanu-PF, le parti du président Mugabe, de détourner les revenus des diamants.

Le Zimbabwe devrait organiser des élections avant la fin de l’année pour mettre fin au fragile partage du pouvoir entre MM. Mugabe et Tsvangirai, qui se sont associés contre leur gré il y a quatre ans afin d’éviter une guerre civile.

Robert Mugabe veut organiser le scrutin le 29 juin, tandis que Morgan Tsvangirai, qui a d’abord évoqué juillet, a estimé qu’il faudrait les organiser plus tard afin de mener à bien les réformes censées garantir des élections justes et équitables.

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
zimbabwe

Related Articles

Ouganda : Le gouvernement assument les sanctions américaines qui n’auront pas d’impact

[GARD align= »center »] Les sanctions prises par les Etats-Unis après l’adoption d’une loi réprimant l’homosexualité auraient peu d’impact et cette loi

Coup d’Etat manqué en Gambie: un troisième Américain inculpé aux Etats-Unis

Le ministère américain de la Justice vient d’inculper Alagie Barrow, un troisième Américain d’origine gambienne qu’il accuse d’avoir participé au

Sénégal: L’ancien conseiller en Tic de Me Wade bénéficie d’une liberté provisoire

[GARD align= »center »] La Cour suprême de Dakar a accordé la liberté provisoire à Thierno Ousmane Sy en prison, depuis plus

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*