L’Egypte établit une zone-tampon à sa frontière avec Gaza

L’Egypte établit une zone-tampon à sa frontière avec Gaza

[GARD align= »center »]

Pour contrer les attentats, l'Egypte a entamé mercredi l'établissement d'une zone-tampon à sa frontière avec la bande de Gaza palestinienne. (Photo Said Khatib. AFP)

Pour contrer les attentats, l’Egypte a entamé mercredi l’établissement d’une zone-tampon à sa frontière avec la bande de Gaza palestinienne. (Photo Said Khatib. AFP)

L’Egypte a lancé mercredi les travaux pour la création d’une zone-tampon à la frontière de la bande de Gaza, obligeant des dizaines de familles à quitter ce secteur du nord de la péninsule du Sinaï, quelques jours après un attentat sanglant.

Vendredi, un kamikaze avait lancé sa voiture bourrée d’explosifs sur un barrage militaire dans le nord de la péninsule du Sinaï, tuant 30 soldats dans l’attaque la plus meurtrière contre les forces de sécurité depuis la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

Le président suit de près (ce qui se passe dans) la zone frontalière (…) en particulier dans le secteur qui est en train d’être évacué pour éliminer les repaires des terroristes et empêcher toute infiltration qui menacerait la sécurité nationale, a dit la présidence de la République dans un communiqué.

Après l’attentat de vendredi, le président Abdel Fattah al-Sissi avait promis une réponse implacable à la menace existentielle que représentent les jihadistes pour l’Egypte, affirmant que des mesures allaient être prises dans la zone frontalière entre son pays et la bande de Gaza pour traiter le problème à sa racine.

Un haut responsable de la sécurité de la région a confirmé mercredi l’instauration de la zone-tampon, estimant qu’elle était importante pour la sécurité nationale et la stabilité de la province.

Les autorités veulent une zone-tampon large de 500 mètres sur environ 10 km à la frontière avec Gaza, ont précisé d’autres responsables de la sécurité, indiquant que quelque 800 habitations du secteur devaient être démolies.

Des dizaines de familles ont commencé depuis mardi soir à quitter leur domicile dans la ville frontalière de Rafah, ont indiqué des témoins, tandis que des bulldozers ont entamé la destruction de plusieurs maisons abandonnées depuis longtemps le long de la frontière.

Wissam Al-Agha, un médecin de Rafah, va perdre sa maison et ses terres: Nous sommes pour la sécurité nationale et la protection des frontières, mais pas au détriment de nos intérêts et nos maisons.

Le gouverneur de la province du Nord-Sinaï, Abdel Fattah Harhour, a promis que les familles concernées par le plan d’éviction allaient être dédommagées, mais que les propriétaires de maisons abritant des ouvertures de tunnels vers Gaza ne recevraient rien.

L’Egypte soupçonne des activistes palestiniens de prêter main forte aux auteurs des attentats qui se sont multipliés dans le pays, et l’armée a accéléré la destruction de tunnels avec la bande de Gaza, estimant qu’ils servent au passage d’armes.

La zone-tampon vise à isoler les terroristes dans des secteurs sans population, ce qui permet de les prendre pour cible plus facilement et limite les pertes civiles, a affirmé Imane Ragab, experte en sécurité, qui estime cependant que les résultats ne sont pas garantis: nous ne savons pas si cette zone est un bastion terroriste, ou juste leur terrain d’opération.

Après l’attaque de vendredi, qui n’a pas été revendiquée, les autorités ont instauré l’état d’urgence pour trois mois sur une partie du nord du Sinaï, et fermé le terminal de Rafah, seul point de passage vers Gaza non contrôlé par Israël.

Les attentats, qui se sont multipliés depuis la destitution de M. Morsi, sont principalement revendiqués par des groupes jihadistes qui disent agir en représailles à la sanglante répression qui s’est abattue sur les partisans de l’islamiste déchu et qui a fait plus de 1.400 morts.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
egyptegaza

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Libération pour Moubarak, fin symbolique du Printemps arabe en Egypte

[GARD align= »center »] La libération décidée lundi par la justice de l’ex-président Hosni Moubarak, qui a régné d’une main de fer

Egypte: 7 soldats, 59 jihadistes tués dans des combats au Sinaï

L’armée égyptienne a annoncé dimanche avoir tué 59 jihadistes dans le nord de la péninsule du Sinaï la veille, affirmant

Egypte: Moubarak sera rejugé pour complicité dans le meurtre de manifestants

L’ex-président égyptien Hosni Moubarak sera rejugé, pour complicité dans le meurtre de centaines de manifestants en 2011, par la Cour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*