L’épouse de l’ancien président du Tchad: la «Françafrique a acheté la tête de Hissène Habré»

[GARD align= »center »]

Fatimé Raymonde Habré

Fatimé Raymonde Habré|©DR

L’ancien président du Tchad, Hissène Habré a été condamné à la prison à vie, lundi 30 mai à Dakar par les Chambres Africaines extraordinaires, un tribunal spécial. Il a été reconnu coupable de viols, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Son épouse Fatimé Raymonde Habré accuse le système de la Françafrique qui, selon elle, «est un monstre».

L’épouse de Hissène Habré a réagi après la condamnation à la prison à vie de son époux avec qui, elle partage l’exil dakarois depuis 1990. Fatimé Raymonde Habré affirme qu’elle n’est pas «étonnée» du verdict du tribunal spécial qui a condamné l’ancien président du Tchad. «Cette décision (…) ne m’a pas étonné », a-t-elle dit lundi soir à Dakar. Fatimé Raymonde Habré accuse : «Cette extraordinaire affaire Hissène Habré hors du commun (…) a duré 15 ans. Elle a impliqué trois présidents de la République (Abdoulaye Wade 2000-2012 Macky Sall actuel président du Sénégal et Idriss Déby du Tchad), de nombreuses institutions et beaucoup d’argent. 18 milliards francs Cfa de la part d’Idriss Déby. Cela veut dire que c’est un procès qui a été acheté. On a acheté la tête de Hissène».    

Mme Habré s’est demandé pourquoi son époux qui a quitté le pouvoir depuis 1990, n’a aucune activité politique, ne s’immisce dans aucune activité d’autrui, dérange le monde? «Il n’a jamais dérangé les relations entre le Tchad et le Sénégal», renchérit Fatimé Raymonde Habré. Avant d’ajouter : «Le système de la Françafrique, ce monstre-là qui est là, fort dangereux nous étouffe. Ce monstre a enrôlé des hommes qui sont dans le système de la Françafrique, ce sont eux qui sont aussi aux commandes de l’Afrique depuis 50 ans».

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]



[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire : des chefs rebelles pro-Ouattara inculpés

Des chefs rebelles ayant soutenu le président ivoirien Alassane Ouattara ont été inculpés par la justice ivoirienne pour des crimes

Ebola: les pays africains font front pour vaincre le virus et plus d’aide financière

Les trois pays frappés par Ebola ont appelé mardi la communauté internationale à lancer un « plan Marshall » pour aider à

Une Nigériane accuse ses parents de l’avoir poussée à commettre un attentat

 [GARD align= »center »] Une Nigériane de 14 ans, récemment arrêtée le corps ceint d’explosifs dans le nord du Nigeria, a accusé

2c ommentaires

Espace commentaire
  1. Desire
    Desire 31 mai, 2016, 16:39

    Tout chef d’état qui a versé le sang d’un africain juste pour le pouvoir , doit être juger , depuis 20 ans des togolais meurent sous les balles de la famille .Gnassingbe personne ne dit rien. Parce que le togo est une base d’expérimentation .

    Répondre à ce commentaire
  2. Desire
    Desire 31 mai, 2016, 16:46

    Ne soyez pas des médecins après la mort mais agissez au bon moment, prévenir mieux vaut que guérir. Il y aura des africains qui vont mourront pour que les gens restent au pouvoir, pour leur affirmation personnelle . Tant on nous refuse l’état de droit et vivre de nos resources nous nous battrons contre tout régime qui braderont nos richesses juste . Tant pis si nous allons tous mourir.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*