Les 10 étapes qui ont menés à la situation de la RDC d’aujourd’hui

Les 10 étapes qui ont menés à la situation de la RDC d’aujourd’hui

Tout congolais peu à son niveau se sentir responsable de la situation de la RDC aujourd’hui.

Chers compatriotes, il suffirait de vérifier à quel groupe l’on aura ou non appartenu et /ou quel groupe l’on aura ou non soutenu, pour que chacun assume courageusement sa responsabilité.

– « Il n’en mourraient pas tous, mais tous étaient atteints »-

L’Histoire de la RDC rendra responsables :

1/ Ceux des Congolais alors Zaïrois sous l’instigation de Bisengimana avaient accordé collectivement la nationalité zaïroise aux Rwandais spécialement Tustsi installés en RDC comme Réfugiés politiques depuis 1959 et 1962.

2/Ceux qui avaient empêché la CNS d’aller au bout de sa logique d’installer les institutions démocratiques tout de suite dans le pays

3/Ceux qui acceptèrent en 1994 la présence des Réfugies Rwandais Hutus armés et génocidaires de s’installer à cheval entre le Rwanda et le Zaïre dans l’Est du Zaïre, à Goma.

4/Ceux des Congolais qui suivirent l’Afdl derrière Laurent-Désiré KABILA et « aveuglés » par le mythe de la solidarité pan-africaniste, sans vérifier tout ce qui se cachait et se tramait derrière « cette engeance nauséeuse », selon l’expression d’un poète congolais

5/ Ceux qui, Congolais, en 1997, s’opposèrent à Laurent-Désiré Kabila et après avoir vilipendé la présence de Rwandais au pouvoir en RDC, ils ne trouvèrent mieux qu’à suivre à Goma ces mêmes Rwandais, subitement transfigurés en Banyamulenge, au moment,justement, où Laurent-Désiré KABILA se débarrassait des Rwandais en 1998.

6/Ceux des Congolais qui participèrent à la création de RCD/ Goma qui n’était après vérification qu’une création rwandaise

7/ Ceux qui créèrent le MLC à Kisangani, ouvrant un second front contre Kinshasa et compliquant ainsi la pénible lutte de Kinshasa contre le RDC/Goma

8/ Ceux qui, à Sun City, avec le faux Dialogue Inter- Congolais (DIC), au lieu de résoudre la crise de la RDC, ils ne s’occupèrent qu’à se partager entre belligérants et tristes politiques dits « opposants non-armés », l’argent de la RDC, transformé presqu’en butin de guerre, de façon égalitaire, inclusive et géopolitique…

9/ Ceux de la transition 1+4 qui faisaient semblant d’écrire la Constitution Congolaise, alors qu’en réalité , comme en 1960, c’est les belges, de nouveau qui s’activèrent à cette tâche… A Liège, d’où l’on appuya de son université la sécession katangaise en 1960.

10/Ceux des Congolais , parlementaires et gouvernements de 2007 jusqu’aujourd’hui, de l’usage qu’ils font du mandat et de la responsabilité gestionnaire de la RDC que le peuple congolais leur avaient confiés.

Comme quoi, « ils n’en mourraient pas tous, mais tous étaient atteints » (La Fontaine)

Kisukidi Albert.


Tags assigned to this article:
crisekabilakinshasaRDCsituation

Related Articles

La démocratie est un luxe pour l'afrique !

Les elections en afrique nouveaux facteurs de déstabilisation du continent ? « La démocratie est un luxe pour l’afrique ! » :

RD Congo : révision ou abrogation de la Constitution ?

 [GARD align= »center »] Selon l’ambassadeur Théodore Mugalu et d’autres ténors de la famille politique du président de la République Démocratique du

Patrick Mbeko: Le poids des mots

Je discute avec un de mes professeurs. Nous parlions de l’actualité internationale. Pis, j’aborde une question en lien avec le

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Kibiswa
    Kibiswa 15 juin, 2012, 15:59

    Je pense que ton introduction a la situation que connaisse le Congo ne peut que s’etendre aux personnes repondant a vos dix conditions et pas a tout Congolais. La majorite de Congolais n’ a jamais participe a la destruiction de leur propre nation d’ou c’est vraiment desolant de generaliser et de propager cette maladie a toute la nation.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*