Les combattants répondent à Patrick Mbeko

Les combattants répondent à Patrick Mbeko

Il est un droit que Oeil d’Afrique ne peut refuser à ses lecteurs, c’est bien le droit de réponse lorque ceux-ci se sentent en nombre atteintent par l’une de nos publications. C’est donc le cas pour l’article «  Je n’ai jamais pensé que les combattants allaient changer le Congo. »signé par Patrick Mbeko, qui a été hier l’article le plus lu du site. Un buzz qui a conduit certains congolais à réagir. La rédaction d’Oeil d’Afrique a donc sélectionnée la correspondance qui lui ai apparu la plus « intelligente » et « respectueuse » de toute celle qu’elle a reçu en 24 heures.

Reçu de Spartakus

Mr. Patrick MBEKO se permet de dénigrer le noble combat que mènent les combattants alors que lui ne propose rien absolument rien sauf son ego démesuré et son amour immodéré pour sa propre personne.

Nous combattants sommes fières de nous battre jour et nuit avec comme objectif : faire bouger les choses. Nous livrons un combat acharné afin de sortir le congolais de l’inertie dans laquelle il fût plongé par le système MOBUTU(heureux le peuple qui chante et qui danse) et dans lequel des membres de votre famille biologique étaient des fervents partisans du système.

Au lieu d’être fière du combat que mènent nos frères et soeurs, NON Mr. Patrick MBEKO fait le choix de dénigrer la noble cause . Il aurait mieux fait de tourner sa langue 7 fois avant de l’ouvrir et aurait aussi dût avoir honte à cause du passé MÉDIOCRE des siens dans le régime incompétent et destructeur de Mobutu. Le drame que nous peuple congolais vivons aujourd’hui, n’est rien d’autre que le fruit très amère de la graine que ce régime avait planté et dont son père je rappel était plus qu’un fervent partisan.

Aujourd’hui encore sa mère chantre du kabilisme fait perdurer le système familiale en participant dans la mangeoire kabiliste. Avant d’ôter la paille qui est dans l’oeil de l’autre, hôtes d’abord la poutre qui est dans ton oeil.

Les enfants ne sont pas responsable des erreurs de leurs parents sauf quand à l’image de zanga mobutu. Ils ont profités toutes leurs vies de forfaiture de leurs parents et veulent faire perdurer ce système.

Grâce au combattants tu es un peu connus dans la diaspora et ton livre ce vend, mais loin d’être un best-seller. On espère que tu auras un prix littéraire, même si on n’y crois pas trop.

Nous combattants sommes fières du combat que nous menons et ceux malgré nos failles et nos divergences. Nous n’avons pas la prétention de nous reconnaître comme étant la seule clé de la libération du Kongo contrairement au maître à pensée de Mr. Patrick MBEKO(honoré nganda). Nous fessons notre part que Mr. Patrick MBEKO fasse la sienne et nous nous retrouverons tous au Congo .

Si son maître à pensée, n’arrive pas à ressembler ne serait-ce qu’un pour cent des Kongolais de la diaspora derrière son idéologie de libération. Ce n’est sûrement pas en dénigrant le combat de ces frères et soeurs qu’il réussira à en convaincre d’avantage mais bien au contraire

Quand on est un intellectuel, on a la responsabilité d’analyser, de comprendre et de proposer des solutions fasse à un problème donné. Mais vous ,vous ne proposez que votre égocentrisme.


Tags assigned to this article:
combattantscongodiaspora

Related Articles

Africains, sortez de ce cinéma de l'inconscience

Nicolas Sarkozy et Paul Kagame, le 12 septembre 2011, à l’Elysée © TF1/LCI « Kagame est invité par Sarkozy et Obama

R.D.Congo trahi… par ses universitaires?

[GARD align= »center »]  » Une société dont les hautes sphères et les échelons moyens sont généralement considérés comme un réseau de combines

Barack Obama un poids lourd de la guerre

Lorsque vous écoutez les différents discours de Mitt Romney sur sa politique internationale, vous comprenez aisément pourquoi un personnage comme

1 commentaire

Espace commentaire
  1. FELIX
    FELIX 4 août, 2014, 21:07

    je suis de pres le dialogue a la zairoise des combattants et de mbenga et en mon avis tous les deux se trompent de terrain de combat,ils doivent entrer dans le ring au congo et non du cote des spectateurs,ensuite,ndenga se bat avec un inconnu,combatant n est pas une identite propre,c est un tout tres complique a comprendre.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*