Les combattants savent-il ce qu'ils veulent ?

Les combattants savent-il ce qu'ils veulent ?

Manifestants congolais devant le Stade de France (la nuit africaine)

Au sein de la diaspora congolaise ( surtout celle de l’Europe), tout le monde prétend se battre pour le pays mieux que les autres. Et quand on leur demande pourquoi vous battez-vous? Ils répondent: « Kabila dégage », « Nous sommes des combattants », et patati patata…

Bon, les amis, commençons par nous éduquer que d’entretenir notre ignorance en nous racontant n’importe quoi. Franchement, des individus qui se prétendent journalistes, représentants de je ne sais quoi; des gens qui se filment pour se faire de la pub, etc. Ça fait trop les amis. Ne soyons pas des idiots utiles. Je ne vais pas fustiger ce que font certains de nos compatriotes combattants mais franchement, la plupart d’entre eux donnent l’impression d’être des gens peu instruits qui ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent. Se dire combattant tout en prétendant dans l’ignorance, pouvoir renverser les rapports de force avec des entités très puissantes qui martyrisent notre pays, ce n’est pas intelligent. Je pense que ces compatriotes sont utiles mais j’estime qu’ils doivent changer leur façon de faire.

Bon, pour l’instant, je me régale à suivre leurs querelles intestines… je bois mon lait.

Patrick Mbeko


Tags assigned to this article:
combattantscongolaiskabilaRDC

Related Articles

L’ECAF rend possible un plan de carrière en Angola

Le club des étudiants et cadres angolais de France vient de combler le vide qui existent entre les entreprises françaises

Entretien avec Ayden présentatrice sur Direct Star

Présente dans le paysage audiovisuel depuis presque dix ans où elle anime les grands rendez-vous de la mode afro-caribéenne, Ayden

RDC: opération: « Kitunga ya ba mamans » en soutient aux femmes violées

L’actualité concernant la région des Grands Lacs se résume depuis une décennie à une guerre sans merci entre des groupes

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*