Les Etats-Unis gèlent une partie de leur aide à l’Egypte

Les Etats-Unis gèlent une partie de leur aide à l’Egypte
John Kerry

John Kerry, secrétaire d’Etat américain, le 9 octobre 2013 à Brunei

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi qu’ils recalibraient leur aide à l’Egypte en suspendant notamment la livraison d’hélicoptères Apache, de missiles et de pièces de chars d’assaut, en représailles à la sanglante répression contre les partisans du président déchu Mohamed Morsi.

Washington va geler sa fourniture de gros matériels militaires et son assistance financière au gouvernement en attendant des progrès crédibles vers un gouvernement civil démocratiquement élu, a indiqué la porte-parole du département d’Etat, Jennifer Psaki, dans un communiqué.

Le gel de l’aide militaire américaine –qui représente 1,3 milliard de dollars chaque année, auxquels s’ajoutent 250 millions d’aide économique– concerne notamment la livraison d’hélicoptères Apache, de missiles Harpoon et de pièces pour des chars d’assaut A1/M1, ont précisé des responsables américains.

Ce gel n’a pas vocation a être permanent, ont-ils ajouté, sans donner de chiffres précis sur le montant de l’aide gelée, se contentant de souligner que ces armements valaient des centaines de millions de dollars.

Depuis le 3 juillet et la destitution du président Mohamed Morsi, et la répression qui a suivi, l’administration du président Barack Obama est sous pression pour réduire l’aide versée chaque année au Caire. A la mi-août, Washington avait déjà annulé des exercices militaires conjoints avec l’Egypte et reporté la livraison de quatre avions de combat F-16 à l’armée égyptienne.

Les Etats-Unis n’ont jamais qualifié le renversement de M. Morsi de coup d’Etat –ce qui les aurait légalement contraint à mettre fin à leur aide–, mais ils ont condamné une répression lamentable, réclamé la levée de l’état d’urgence et des élections démocratiques en 2014.

Avec l’AFP


Tags assigned to this article:
egypte

Related Articles

Hollande seul à arriver en cravate au G8, relève Obama

CAMP DAVID – Barack Obama a fait remarquer à son homologue François Hollande qu’il avait le droit d’enlever sa cravate,

Premier voyage du président Emmanuel Macron au Mali : premier impair ?

[GARD align= »center »] Son premier déplacement hors Europe, le plus jeune président de la cinquième République l’a réservé aux armées françaises

Algérie: Bouteflika dit que ses ennuis de santé ne le « disqualifient » pas pour un 4e mandat

[GARD align= »center »] Le président sortant Abdelaziz Bouteflika a affirmé samedi, dans une lettre aux Algériens, que ses ennuis de santé

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*