Les évêques appellent les dirigeants d’Afrique à travailler pour l’intérêt de tous

Les évêques appellent les dirigeants d’Afrique à travailler pour l’intérêt de tous

Les évêques catholiques appellent les dirigeants politiques d’Afrique à s’oublier et travailler pour l’intérêt commun. Ils l’ont dit dimanche 14 juillet, à l’occasion de la clôture de leur Assemblée générale tenue à Kinshasa. Ils invitent les Africains à s’engager urgemment dans le combat pour un ordre juste, où chacun peut jouir des droits liés à sa dignité humaine dans tous les domaines de la vie.

« L’Afrique aujourd’hui a besoin d’un bon samaritain en politique capable de penser l’organisation de la société, de telle sorte que le bien commun soit promu dans l’ordre économique des personnes entreprenantes capables de gérer des richesses, non pas pour eux-mêmes, mais pour leurs frères et sœurs avec la fierté d’apporter le bonheur à tous sans exception », a déclaré l’évêque du Congo-Brazzaville, Mbuyu, dans son homélie.

Dans leur message de clôture, les évêques d’Afrique et de Madagascar fustigent le comportement des dirigeants africains « qui demeurent indifférents à la misère de leurs frères ».

« Beaucoup se donnent comme but fondamental de leur vie, soit l’accumulation des richesses à n’importe quel prix, au point même de demeurer indifférents à la misère de leurs frères ; soit la course effrénée vers l’accession au pouvoir politique non pour le service de leurs frères, mais pour leurs propres satisfactions », a ajouté Mgr Mbuyu.

« Ni le pouvoir, ni le valoir ne comble véritablement et profondément le cœur d’une personne assoiffée d’absolue », a-t-il indiqué.

L’Assemblée générale des évêques a débuté mardi 9 juillet. Elle a réuni une centaine d’évêques d’Afrique et de Madagascar, autour du thème : « « L’église famille de Dieu en Afrique au service de la réconciliation, la justice et la paix ».

Le but de cette rencontre était de réfléchir sur l’importance d’arrêter des nouvelles orientations pastorales en vue de la réconciliation à travers l’évangile.

Avec Radiookapi

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
afriquecatholiquesévêquespolitique

Related Articles

Afrique centrale: le Congolais Pierre Moussa prend la tête de la CEMAC

Le Congolais Pierre Moussa a été porté à la tête de la présidence de la Commission de la Communauté économique

Gambie: Yahya Jammeh menace de se débarrasser jusqu’au dernier des meneurs de l’attaque

[GARD align= »center »] Le chef de l’Etat gambien Yahya Jammeh a déclaré vouloir faire un exemple après l’attaque le 30 décembre

Bosco Ntaganda mardi devant la CPI pour sa comparution initiale

Le chef rebelle Bosco Ntaganda, attendu vendredi soir au centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) après son

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Dragon libanza
    Dragon libanza 4 novembre, 2014, 17:15

    Ecoutez, vous les autres collaborateurs des presidents African qui voulaient changer la constitution de vos pays , Mr mende de la RDC , par après vous aller dire la meme chose  » pour either le Bain de sang » Kabila think twice…this is a lesson for you.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*