Les insultes racistes entre supporteurs Burkinabés et Algériens sur Twitter

Les insultes racistes entre supporteurs Burkinabés et Algériens sur Twitter

L’après match du Burkina Faso – Algérie entre les supporteurs internautes a eu lieu sur Twitter, le site du micro-blogging. Oeil d’Afrique avait dénoncé les propos racistes des supporteurs algériens. La victoire des burkinabés face à la sélection algérienne décidée coûte que coûte à participer au mondial du football qui aura lieu au Brésil en 2014 n’a pas été du goût de tout le monde.

De cette déception a suivi une série d’insultes qui ont choqué les internautes et surtout l’Afrique sub-saharienne. Dans cette course à l’injure, certain esprit se sont sentis obligé de répondre.

Le racisme nord-sud, entre différent pays voisins et  peuple d’un même pays de différent régions est sur le continent une réalité qui traduit la guerre en République Démocratique du Congo, la difficulté de l’intégration des étudiants sub-sahariens au Maroc, la crise ivoirienne…

Les réponses des internautes sub-sahariens au algériens ont été réuni dans sur cette image.

Copies d'écrans. Source: Twitter

Copies d’écrans. Source: Twitter

Roger Musandji

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
footballInsultesracismetwitter

Related Articles

Génocide au Rwanda: un tribunal français refuse l’extradition d’un ex-colonel rwandais

Un tribunal français a rejeté jeudi la demande d’extradition d’un ancien responsable militaire rwandais, Laurent Serubuga, que le Rwanda souhaite

Jo 2012: Deux athlètes ivoiriens portés disparus

Après la disparition de sept athlètes camerounais des Jeux Olympiques de Londres. Le président de la Fédération Ivoirienne de Natation et Sauvetage (FINS)

L’athlète sud-africain Oscar Pistorius aurait tué sa compagne par erreur

Oscar Pistorius, l’athlète surnommé «  »Blade Runner », a tué sa petite amie jeudi matin dans sa résidence de Pretoria, la prenant

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*