Les Kinois boudent la mauvaise conduite des chantiers

Les Kinois boudent la mauvaise conduite des chantiers

Kinshasa après la pluie

Des réactions fusent de certains quartiers de Kinshasa où les travaux sont menés par le gouvernement, négligeant certains intérêts généraux.

Parmi les réactions enregistrées, il y a celles de la population de la commune de Lemba qui se plaint des conséquences des travaux réalisés sur l’avenue By-pass. Elle dénonce également la non prise en compte de ses doléances par les exécutants des chantiers. Il ressort des plaintes émises qu’une équipe de l’Office des routes (OR), par exemple, serait descendue le 31 mars dernier sur le terrain en vue d’une étude de faisabilité pour la continuation de l’agrandissement de cette artère, à partir de la station d’essence Salongo, vers le rond-point Ngaba. Cette route devra être agrandie de dix mètres à droite, en allant vers le second point indiqué, et le rétrécissement de quelques mètres, à gauche. Cette option aurait pour seule raison, la préservation des luminaires et devra entraîner la démolition de certaines constructions érigées dans des parcelles contenues du côté prévu pourl’élargissement.Cependant, la population de Lemba n’avait pas manqué de faire remarquer que les lampadaires que l’OR veut préserver sont démodés et ont presque été dépouillés, sur toute la ligne, des fils conducteurs du courant. « De ces luminaires et les demeures des Congolais, qu’est ce qui est plus important ? », ne cesse pas de demander cette population.

Les quelques familles interrogées ont admis que les documents parcellaires en leur possession, datant des années 1970, fixent les limites de leurs parcelles au de-là des mesures que cette équipe a considérées. Elles se demandent pourquoi ajouter les dix mètres à droite, alors qu’à gauche, il y assez d’espace pour agrandir cette route. Elles veulent également savoir si la loi en matière d’expropriation sera respectée dans ces actions. Des avenues entières inondées La population dénonce également le mutisme des autorités face au débordement des eaux de pluie sur des avenues perpendiculaires à cette artère au niveau où elle a déjà été élargie. « L’eau arrive jusqu’à plus de 60 cm à l’intérieur des maisons », a souligné un habitant.Il a ajouté que les responsables des sociétés qui effectuent ces travaux n’ont jamais réagi devant leurs préoccupations.

Devant cette situation, les habitants de ces coins de la ville continuent à soutenir que l’autorité ne tient pas compte de leurs intérêts et continue à œuvrer sur la base des principes
qui sont loin du social. « La route, c’est bon. Mais, on doit la faire dans le respect des droits des uns et des autres », a soutenu un autre habitant de ce quartier.
Lucien Dianzenza



Related Articles

Clé usb en forme de clé

Voici la LaCie iamaKey. Et oui, Il fallait juste y penser. D’un design simple elle se porte même dans le

Lumière sur Séverin Kezeu: L’inventeur du système anti-collision

Par Idriss Linge – 27/05/2010 L’expertise et l’expérience de ce Camerounais d’origine sont un atout pour les nombreux jeunes de

Cinq questions à Gaspard-Hubert Lonsi Koko (*)

1. Président de l’Union du Congo (UC), porte-parole du Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC), vous

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*