Les Rwandais célèbrent les Pâques en plein deuil du génocide

Les Rwandais célèbrent les Pâques en plein deuil du génocide

Les chrétiens du Rwanda ont célébré dimanche la fête de Pâques, la résurrection du Christ, pendant que le pays observe, depuis samedi, un deuil national d’une semaine à la mémoire des victimes du génocide perpétré contre les Tutsis en 1994.

Tôt dans la matinée, des milliers de fidèles se sont rendus au culte dans les paroisses de Kigali, la capitale, et ses environs, comme chaque année, et de nombreux enfants catholiques ont reçu ce jour leur sacrement de communion ou de confirmation.

Cependant, les explosions de joie et les fêtes qui accompagnent normalement cette fête chrétienne n’ont pas eu lieu pour respecter les consignes officielles qui interdisent toute manifestation durant cette semaine de deuil national.

Un certain nombre de fidèles, catholiques comme protestants, se sont gardés d’observer cette fête de Pâques.

« On ne peut pas célébrer la résurrection du Christ et pleurer en même temps nos morts. Moi, j’ai choisi de faire le deuil uniquement », a confié à Xinhua un catholique rescapé du génocide qui a requis l’anonymat.

Depuis samedi dernier jusqu’au 13 avril prochain, en signe de deuil, tous les drapeaux sont en berne, les boîtes de nuit fermées et toutes les activités de plaisance ou récréatives sont suspendues.

Le Rwanda, 11 millions d’habitants, compte 63% de catholiques et 9% de protestants. Le reste de la population se partage entre musulmans, environ 1%, et animistes.

Xinhua

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
catholiquesdepuisdeuilfetenational

Related Articles

8 millions de dollars de la BAD pour l’électrification d’une ville du Nord-Ouest de la RDC

La Banque africaine de développement (BAD) va financer à concurrence de 8 millions de dollars le projet d’électrification de Zongo

Togo : Mystérieuse mort par noyade de l’ambassadeur Essohanam Adéwui à Libreville

[GARD align= »center »] C’est la triste nouvelle qui fait le tour du monde ce week-end. L’ambassadeur du Togo au Gabon, Essohanam

Centrafrique : Edem Kodjo appelle Idriss Deby à revenir sur sa décision de retrait de ses troupes

[GARD align= »center »] La Fondation pour le Paix et le développement en Afrique (Pax Africana), présidée par Edem KODJO, ancien Secrétaire

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*