Les Somaliens des Shebaab sont en RDC depuis 2 mois et demi

Les Somaliens des Shebaab sont en RDC depuis 2 mois et demi

Les terroristes somaliens des Shebaab sont entrés depuis environ deux mois et demi en RDC où ils opèrent aux cotés des rebelles ougandais de l’ADF/NALU dans la province du Nord-Kivu (est), a affirmé lundi le ministre congolais des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, au cours d’un point de presse lundi à Kinshasa.

« Il y a un problème sérieux au Nord-Kivu avec l’entrée en lice des terroristes Shebaab somaliens comme mercenaires aux cotés des rebelles ougandais de l’ADF/NALU », a indiqué m. Mende.

Il a déclaré que des efforts sont en train d’être menés pour les anéantir comme on l’a fait avec l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) qui était obligé de se délocaliser vers la République centrafricaine et le Soudan-Sud.

Les ADF/NALU, associés aux Shebaab, ont occupé temporairement le 11 juillet la localité de Kamango, au Nord-Kivu, avant d’être délogés par les Forces loyalistes et de se refugier vers le parc de Virunga.

Le 14 juillet, ils avaient attaqué une patrouille des casques bleus de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO) sur l’axe bau-Kamango.

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
RDCsomaliens

Related Articles

Niger: Hama Amadou accuse le président Issifou de vouloir l’assassiner

Réfugié depuis plus d’une semaine en France après qu’une partie du bureau de l’Assemblée nationale a autorisé la justice à

Centrafrique: nouveau gouvernement d’union nationale

Le Premier ministre centrafricain Nicolas Tiangaye a nommé dimanche un nouveau gouvernement d’union nationale composé de membres de la rébellion,

Election du pape au Vatican: François succède à Benoît XVI

L’Argentin Jorge Mario Bergoglio a été élu pape mercredi soir par les 115 cardinaux électeurs réunis depuis mardi soir en

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*