Les véhicules avec volants à droite interdits au Congo

Les véhicules avec volants à droite interdits au Congo

 [GARD align= »center »]

Le ministre d’Etat, ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande congolais, Rodolphe Adada, a annoncé le 11 avril à Brazzaville l’homologation des véhicules avec volant à droite en République du Congo est interdite.

Le communiqué rappelle que le Congo a adopté, dans le code de conduite, le système de la circulation à droite à l’instar des autres pays de la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale). «Les propriétaires des véhicules concernés, ayant une résidence permanente au Congo, ont jusqu’au 31 mai 2013 pour ramener le volant de leurs véhicules à gauche», ajoute le communiqué.

Exception est faite aux véhicules en circulation internationale conduits par des touristes de passage au Congo et les fonctionnaires des organismes internationaux en attendant de se conformer à la réglementation. Après le 31 mais 2013, les véhicules saisis seront purement et simplement retirés de la circulation. La police et la gendarmerie sont chargées d’appliquer cette mesure, insiste le communiqué.

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
congoTransports

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Brazzaville : Une dizaine de morts et des centaines de sinistrés après une pluie diluvienne

Une pluie diluvienne s’est abattue dans la nuit de samedi à dimanche, à Brazzaville, faisant au moins neuf morts, d’après

UA : le président mauritanien condamne l’enlèvement des lycéennes au Nigeria

[GARD align= »center »] Mohamed Ould Abdel Aziz, le président mauritanien et président en exercice de l’Union africaine (UA) a tout simplement

214 migrants africains sont arrivés à leur fin avec leur entrée dans l’enclave espagnole de Melilla

[GARD align= »center »] Malgré les drames aux larges de Lampedusa et d’autres îles entre l’Europe et l’Afrique, les migrants de l’Afrique

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*