L’hôtel 4 étoiles de Koffi Olomide

L’hôtel 4 étoiles de Koffi Olomide

En 2012, plus aucun artistes, chanteurs, acteurs porte une seule casquette. Comme ses homologues américains, Puff Daddy ou Jay-Z qui possèdent des nombreuses sociétés hors du monde musical, Koffi Olomide a choisi de se lancer dans l’hôtellerie. La Villa Del Pirlo, un luxueux hôtel 4 étoiles se veut être la nouvelle adresse à Kinshasa pour tout les amours du bien être. Installé dans la commune de Ngaliema, dans la province-ville de Kinshasa dans le quartier Mont Fleuri.

L’hôtel du patron de l’orchestre Quartier Latin veut tout d’abord plaire aux grosses fortunes congolaises et surtout se démarquer de la multitude d’hôtel communement appelés « Flat » à Kinshasa.

L’emplacement de se batiment est tout ce que Koffi  est. Dans l’un des quartier les plus huppé de la ville, surnomme parfois le « Beverly Hills de Kinshasa », car il est habité par des stars de la musique congolaise telles que Koffi Olomide, JB Mpiana, Werrason et d’autres.

Dans une ville ou l’insécurité avec le phénomène Kuluna, de jeunes de la rue abandonnés à eux même, terrorisent la ville, des nouveaux quartiers avec des occidentaux, expatriés ou autres personnes prêtes à payer cher pour le confort et la sécurité ne cessent de voir le jour. Et rien de tel pour Koffi Olomide que de garantir la tranquillité à ses clients dans ce type d’environnement.

httpvh://www.youtube.com/watch?v=y3tJMCmG304


Tags assigned to this article:
congokinshasakoffindomboloolomidequartieRDCville

Related Articles

Sitcom congolais: Le matrix show

Je vous parle souvent ici de cette jeune société audiovisuelle avec qui nous collaborons à Kinshasa. Les  Studio Matrix Mélodie sont

Aidons DSK par Dieudonné

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Bw22WXqhDEw]

Togo : 40 ans après sa disparition, les togolais vont raviver la flamme de Bella Bellow

Le 10 décembre 2013, il fera exactement 40 ans que le Togo a perdu une grande étoile en la personne

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*