Libreville: Ouverture de la 2ème édition du New York Forum Africa

Libreville: Ouverture de la 2ème édition du New York Forum Africa

A l’initiative de Richard Attias et du président gabonais Ali Bongo Ondimba, la deuxième édition du New York Forum Africa qui réunit plusieurs centaines des décideurs internationaux, dont des dirigeants d’entreprises, des responsables politiques, des diplomates, ainsi que des intellectuels, est ouverte vendredi au stade d’Amitié sino- gabonaise de Libreville.

Ce grand rendez-vous d’échanges, du donner et du recevoir pour débattre des sujets divers portant sur les grands dossiers économiques et financiers, offre une plate-forme pour les entreprises et les investisseurs d’explorer plus d’opportunités d’affaire sur le continent africain à travers d’intenses séances de travail.

Véritable l’aboratoire d’idées au service du développement de l’Afrique, le New York Forum Africa entend proposer des solutions concrètes, pertinentes et innonvantes, pour attirer, retenir et accroître les investissements sur le continent, et promouvoir l’émergence d’une Afrique gagante, innovante, prospère et autonome.

Durant trois jours, les questions clés liées à la création d’emplois, l’utilisation des nouvelles équations énergétiques, les systèmes de santé, le rôle des femmes dans la société africaine, la promotion des jeunes talents et génies africains, la coopération avec les autres continents, etc, seront traités par les participant sous forme de véritables task force.

(Avec Xinhua)

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
gabon

Related Articles

RDC : Une enquête diligentée sur les allégations de mort des ressortissants congolais à Brazzaville

[GARD align= »center »] Comme Œil d’Afrique le signalait depuis le début de la semaine, ce n’est plus la vie facile pour

François Bozizé trouve refuge en Afrique du Sud

L’ex-président centrafricain François Bozizé, accueilli à Yaoundé par les autorités camerounaises après sa chute et la prise du pouvoir par

Denis Sassou N’guesso: «L’actuelle Constitution du Congo a atteint ses limites»

[GARD align= »center »] Le président du Congo-Brazzaville fait dans le clair-obscur dans une volonté de se représenter pour un troisième mandat