L’Iran disposé à accompagner Compaoré dans la recherche d’une solution pacifique au Mali

L’Iran disposé à accompagner Compaoré dans la recherche d’une solution pacifique au Mali

Le ministre iranien des Affaires étrangères, le Docteur Ali Akbar Salehi, en visite officielle au Burkina Faso, a déclaré mercredi à Ouagadougou que son pays est disposé à accompagner le médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans la crise malienne, le président du Faso, Blaise Compaoré dans la recherche d’une solution pacifique au Mali
«Le Président du Faso a une grande expérience et une grande expertise dans la résolution des crises au plan international. C’est pour cette raison que nous lui avons transmis un message l’invitant à visiter l’Iran et par la même occasion, partager nos vues sur ces problèmes», a souligné le ministre Salehi à sa sortie d’audience.

A propos de la crise malienne, le Docteur Ali Akbar Salehi a indiqué que l’Iran qui assure la présidence en exercice du Mouvement de pays Non-Alignés, est disposé à accompagner le médiateur Blaise Compaoré dans la recherche d’une solution pacifique au conflit au Nord Mali.

Monsieur Salehi a ajouté, à l’issue de l’audience, que son entretien avec le Président Compaoré a aussi porté sur d’autres questions internationales telles que le conflit syrien.

Le Chef de la Diplomatie de la république islamique d’Iran a également souligné que les relations entre Téhéran et Ouagadougou sont excellentes et vont se renforcer dans les domaines de l’économie, du commerce, de la santé et de la formation des ressources humaines.

ALK/of/APA


Tags assigned to this article:
IranmaliNord mali

Related Articles

Burkina: des balais sur la tombe de Sankara pour exiger « justice » sur sa mort

 [GARD align= »center »] Quelque 300 personnes ont déposé dimanche des balais sur la tombe de Thomas Sankara pour le 65e anniversaire

Burkina Faso: Christian Kabore ne veut plus du RSP

S’exprimant sur la crise qui a secoué le Régiment de la sécurité présidentielle (RSP) dont une partie demandait la démission

Burkina: des « appétits voraces » ralentissent la formation du gouvernement

 [GARD align= »center »] Des « appétits voraces » ralentissent la formation du gouvernement, attendu d’ici samedi pour conduire le pays jusqu’à la fin

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*