L’Iran fait un don de médicaments aux déplacés de l’est de la RDC

L’Iran fait un don de médicaments aux déplacés de l’est de la RDC

Le camp de réfugié de Kanyarucinya à proximité de Goma en RDC, le 31 juillet 2012. Phil Moore/AFP

La situation humanitaire demeure précaire dans la province du Nord-Kivu à cause de la guerre entre l’armée gouvernementale et les rebelles du M23.

Pour aider le gouvernement à répon­dre aux besoins de populations dépla­cées vivant dans la province du Nord-Kivu, la République Islamique d’Iran par l’entremise de son ambassade en RDC vient de faire un don des médi­caments de première nécessité au gouvernement congolais.

C’est le ministre de la Santé publique, Dr Félix Kabange Numbi, qui l’a ré­ceptionné dans l’ambassade d’Iran. L’ambassadeur d’Iran n’a pas tergi­versé pour condamner cette guerre qui cause des pertes aussi bien matérielles qu’humaines. «La République islamique d’Iran profite de cette occa­sion pour condamner avec la der­nière énergie la guerre qui sévit dans la partie orientale de la RDC, surtout l’occupation des villes de Goma et Sake et les crimes commis par le M23 », a -t-il déclaré.

Pour le diplomate iranien, le don de médicaments est une marque de soli­darité du peuple iranien au peuple congolais. Il a indiqué : « Son pays continuera à être aux cotés de la RDC pour l’aider davantage et la rassure de consolider de très bonnes relations bilatérales et internationales qui exis­tent entre elles.»

Cette aide aux populations des provinces de l’Est de la part de la République Islamique d’Iran n’a pas laissé insensible le Dr Félix Kabange Numbi qui n’a pas tari des remerciements. « Ce don en médicaments de pre- mière nécessité va aider nos compa- triotes de l’Est, c’est pourquoi nous ne pouvons que dire merci au peuple iranien ». Dr Félix Kabange Numbi reste préoccupé par la situation des déplacés qui sont exposés aux risques des épidémies. « Quand on a de cen- taines des déplacés dans les camps, il ya risque de propagation des épidé- mies et nous devons tout faire pour l’éviter au niveau des camps parce que si une épidémie se déclare au ni- veau de Goma, il sera très difficile de prendre en charge des populations ».

Aline Nzuzi


Tags assigned to this article:
dongomaIranRDCréfugiés

Related Articles

Aidez-moi à comprendre la logique, si logique il y a…

Par Patrick Mbeko Aidez-moi à comprendre la logique, si logique il y a. Nos frères  »combattants » critiquent Kamhere et Kengo.

RDC: la police refoule plusieurs milliers de partisans de l’opposant Katumbi à Lubumbashi

[GARD align= »center »] La police congolaise a refoulé vendredi à la mi-journée plusieurs milliers de partisans de l’opposant congolais Moïse Katumbi

RD CONGO : Kagamé, le trouble-fête ?

C’est une révélation troublante. Le Rwanda soutiendrait la rébellion de fidèles du jeune général Bosco Ntaganda alias Terminator regroupés dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*