Le livre de Blé Goudé, détenu à la CPI, interdit en Côte d’Ivoire

[GARD align= »center »]

L'ex-chef des "Jeunes patriotes" ivoiriens Charles Blé Goudé|DR

L’ex-chef des « Jeunes patriotes » ivoiriens Charles Blé Goudé|DR

Le livre témoignage de l’ex-chef des « Jeunes patriotes » ivoiriens Charles Blé Goudé jugé pour crime contre l’humanité devant la CPI, a été interdit de vente en Côte d’Ivoire, a affirmé jeudi son avocat, Me Simplice Séri Zokou.

Intitulé « De l’enfer, je reviendrai », le livre publié le 24 mars dernier par la maison d’édition française les Editions du moment, « vient d’être interdit en Côte d’Ivoire alors qu’il venait à peine d’y être enfin mis en vente après moults difficultés » accuse Me Simplice Séri Zokou, un de ses avocats, dans un communiqué transmis à l’AFP.

« Les Groupes +Librairie de France+ et +Prosuma+ (FNAC) en charge de la diffusion en Côte d’Ivoire se sont ainsi vu notifier ce jour une décision verbale du Ministère (ivoirien) de l’Intérieur, portant interdiction de vente du livre sur toute l’étendue du territoire national ivoirien », poursuit le texte.

« La vente a été interdite, les plus chanceux ont pu avoir le premier stock » a confirmé à l’AFP un employé de la libraire de France au plateau, quartier des affaires d’Abidjan.

L’éditeur, représenté par Yves Derai et Me Zokou ont tous deux exprimé « leur surprise face à cette décision gravement attentatoire à la liberté d’expression ».

Le ministère de l’Intérieur n’était pas joignable dans l’immédiat.

Le livre de 190 pages, écrit depuis la prison de La Haye où Blé Goudé est incarcéré depuis deux ans, retrace les cinq mois de la crise postélectorale 2010-2011 qu’a traversée la Côte d’Ivoire suite au refus de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire de son adversaire Alassane Ouattara.

« De l’enfer, je reviendrai » est une série d’entretiens avec Me Simplice Séri Zokou, du barreau de Bruxelles.

Arrêté en janvier 2013 au Ghana après plus d’un an et demi de cavale, Blé Goudé a séjourné plusieurs mois dans les locaux de la DST (Direction de surveillance du territoire) à Abidjan, avant son transfèrement le 23 mars 2014 à la CPI.

Charles Blé Goudé et son mentor, l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, comparaissent tous deux devant la CPI pour leur rôle présumé dans la crise postélectorale qui a fait 3.000 morts et qui a connu son épilogue avec l’accession au pouvoir d’Alassane Ouattara et l’arrestation de l’ancien président Laurent Gbagbo en avril 2011.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Blé GoudéCPI

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire : À Bouaké la fête de Ramadan fait découvrir une « Mutinerie infantile »

[GARD align= »center »] Ce qui devrait être un fait banal ce jour de célébration du Ramadan est devenu un véritable buzz

Mali: le Mujao revendique des tirs sur Gao et le dynamitage d’un pont

Le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) a revendiqué mardi des tirs à l’arme lourde

Côte d’Ivoire : deux tués et plusieurs blessés dans une mutinerie dans la prison d’Abidjan

[GARD align= »center »] « Les détenus armés de kalachnikov ont attaqué entre 08H00 et 09H00 (GMT et locales) les postes des gardes

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*