L’ONU réveillée par l’assassinat des journalistes de RFI décrète le 02 novembre la journée de protection des journalistes

L’ONU réveillée par l’assassinat des journalistes de RFI décrète le 02 novembre la journée de protection des journalistes

[wp_ad_camp_3]

Gislaine Dupont et Claude Verlon

(Image d’archives) AFP

L’Organisation des Nations a finalement décidé d’instituer une journée internationale de protection des journalistes. Cette journée sera désormais célébrée chaque 02 novembre de par le monde. C’est à la suite d’un vote à l’unanimité des membres présents que l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a adopté en début de semaine la résolution qui institue la date du 02 novembre comme celle de la journée Internationale de la protection des journalistes.

A la manœuvre du choix de la date et de l’adoption de la résolution, la France de François Hollande. La date du 02 novembre a été choisie pour rendre hommage à Gislaine Dupont et Claude Verlon, deux journalistes de Radio France internationale (Rfi) qui ont été assassinés à quelques kilomètres de Kidal, nord-Mali à la date du 02 novembre dernier.
L’adoption de la résolution est évidemment saluée par la France par la voix de son ministre des affaires étrangères, Laurent Fabuis.

« Je salue l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies d’une résolution sur la sécurité des journalistes. Elle appelle les États à prévenir les violences exercées contre les journalistes, dans le respect de leur indépendance, et à lutter contre l’impunité de leurs auteurs. La date a été choisie en hommage à Ghislaine Dupont et à Claude Verlon. Il nous appartient de tout faire, en leur mémoire, pour que de tels crimes contre la liberté fondamentale d’informer et d’être informé ne restent pas impunis », a déclaré Laurent Fabius.

La résolution de l’ONU appelle donc tous les Etats membres des Nations Unies à mettre fin à l’impunité et à aller au bout des enquêtes menées dans les crimes commis contre les journalistes. Le texte ne se limite pas uniquement aux journalistes professionnels travaillant dans une rédaction. Il prend ainsi en compte d’autres formes de journalistes, notamment les bloggeurs.

[wp_ad_camp_2]

Reporters sans frontières, la plus grande organisation mondiale de défense des journalistes a salué l’adoption de cette première résolution sur la sécurité des journalistes et sur la création de la journée internationale contre l’impunité des crimes contre les journalistes. Pour Reporters Sans Frontières, cette résolution répond à certaines des ses demandes présentées depuis plusieurs années, notamment dans le cadre du Plan d’Action des Nations unies, et réaffirmées récemment suite à l’assassinat tragique de deux journalistes français au Mali.

Selon les statistiques, en 2012, 89 journalistes ont péri dans l’exercice de leur fonction. Cette année 2013, ils sont déjà 52 à avoir perdu leur vie. L’institution de la Journée internationale de la protection des journalistes vient appuyer la célébration de la Journée internationale de la liberté de presse célébrée chaque 03 mai.

Oeildafrique.com

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
informationjournalistesonupressesecurité

Related Articles

Mali: le médiateur de la République Django Cissoko nouveau Premier ministre

Le président malien par intérim a nommé mardi le médiateur de la République Django Cissoko au poste de Premier ministre,

RDC: Les rebelles du M23 exigent un dialogue avec Kabila avant tout retrait de Goma

Les rebelles du M23 exigent un dialogue avec le président congolais Joseph Kabila avant tout retrait de Goma, la capitale

Ebola : plus de 900 morts, 2e victime au Nigeria, état d’urgence au Liberia

[GARD align= »center »] L’épidémie d’Ebola a fait plus de 930 morts en Afrique de l’Ouest, poussant le Liberia à décréter l’état d’urgence

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*