L’Ouganda sera un producteur de pétrole dans deux ans

L’Ouganda sera un producteur de pétrole dans deux ans

[GARD align= »center »]

pétrolier dans le sud du Tchad

|Archives

L’Ouganda espère commencer la production commerciale de pétrole dans deux ans, a indiqué jeudi sa ministre des Finances Maria Kiwanuka, promettant que la manne pétrolière ne déstabilisera pas le pays.

Le secteur pétrolier, aussi sexy qu’il puisse être, n’est qu’une partie de l’économie. L’Ouganda n’est pas l’Arabie saoudite, ce n’est pas le Venezuela, nous ne sommes pas même le Nigeria, a-t-elle déclaré lors d’une conférence du FMI consacrée à l’essor de l’Afrique à Maputo.

[GARD align= »center »]

L’économie ougandaise continuera à dépendre principalement de l’agriculture, a-t-elle ajouté, quand bien même le sous-sol du pays contient quelque 3,5 milliards de barils de brut.

Mme Kiwanuka a promis que le gouvernement concentrerait les revenus pétroliers sur un compte unique, ce qui permettra de mieux en contrôler l’utilisation.

[GARD align= »center »]

J’ai un collègue d’un autre pays africain qui m’a dit que quand il est devenu ministre des Finances, il a constaté que l’entreprise pétrolière nationale avait 96 comptes en banque, a-t-elle plaisanté.

En Ouganda, a-t-elle assuré, le pétrole ne sera pas une économie parallèle.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Ougandapetrole

Related Articles

RDC : Tshisekedi réaffirme son refus du dialogue avec Kabila

[GARD align= »center »] Edem Kodjo, le médiateur de l’Union africaine dans la crise politique en République Démocratique du Congo a rencontré

Afrique : les inégalités, une menace pour la croissance économique

Le dernier rapport de l’Africa Progress Panel exhorte les dirigeants africains à créer des emplois, et à placer justice et

Grande marche des femmes Congolaises: Paris-Bruxelles à pied.

La RD Congo vit un génocide dont la communauté internationale se refuse de reconnaître. En effet, depuis plus de 10 ans l’est de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*