L’UDPS France se fait l’ennemi de la démocratie

L’UDPS France se fait l’ennemi de la démocratie

L’organisation un débat entre les différents acteurs politiques de la diaspora congolaise en France est une aventure qui réserve des surprises.Nombreux sont ceux qui dénoncent l’absence de démocratie en République Démocratique du Congo. Ils se donnent aisément le titre de démocrate sans en apporter la démonstration.

Dans le cadre des émissions vidéos que nous réalisons avec notre partenaire CongoMikili.com, nous avions invités samedi 9 janvier 2013, Rolain Mena (APARECO), Lucien D’Zata ( combattant soutien de l’APARECO), Serge Masasa (UDPS France) et Rex Kazadi (BPK, soutien de l’UDPS) pour aborder certains pans de l’actualité politique congolaise et surtout présenter aux Congolais ce qui les différencient.

Contactés 48 heures avant la date de l’enregistrement de l’émission, notre proposition avait reçu un très bon accueil de la part de nos invités. Rappelons que le choix des intervenants n’était pas anodin. En effet, ces deux partis, UDPS et APARECO, tous deux opposés au régime de Joseph Kabila, se livrent une violente guerre sur les réseaux sociaux. Par vidéos interposées ou sites officiels, les soutiens des uns et des autres en arrivent à oublier leur combat initial. Quoi de mieux qu’un plateau de télévision pour qu’ils s’expliquent ?

Le jour de l’enregistrement de l’émission, notre équipe prit contact avec les différents intervenants afin de confirmer leur présence. L’un d’entre eux ne put répondre nous répondre à temps : Serge Masasa, représentant de l’UDPS en France. Deux heures avant le tournage, le téléphone sonne, monsieur Masasa au bout du fil. Il nous informa alors qu’il ne pouvait participer à l’émission : « Notre collège Parisien, dit-il, a décidé de refuser le débat avec les autres partisans. Nous devons nous concentrer sur notre combat et l’éveille politique du peuple congolais. Votre émission ne correspond pas à nos objectifs. » Surpris, nous avons tenté de comprendre les raisons profondes ayant motivé cette décision. Nous lui avons rappelé que notre émission s’inscrit bel et bien dans la ligne droite des idéaux que professe de son parti qui se dit démocratique. La réponse de Monsieur Masasa est implacable : « Écoutez monsieur, je vous avez promis ma présence mais le parti en a décidé autrement. Je ne peux rien faire pour vous. » Et de poursuivre : « Le fait qu’il y a un membre de l’APARECO ne nous convient pas. Ce monsieur vient avec des objectifs qui ne correspondent pas à notre combat. Parler du Traité de Nice, c’est continué dans la distraction et nous, nous refusons cela. »

Bref, l’UDPS France venait d’effacer en deux minutes, une semaine de travail. Le débat démocratique serait disponible si et seulement si on leur proposait un plateau avec des adversaires qui auraient, selon les propos de monsieur Masasa, « la même vision que l’UDPS. » On se demande si c’est une blague ou bien la réalité de ceux qui aiment répéter à qui veut l’entendre qu’ils sont démocrates. Cette science de la démocratie fait bien du débat contradictoire et de l’opposition des idées une des ses principes premier.

L’UDPS France a toujours eu cette incapacité à honorer les rendez-vous. On se souviendra, par exemple, du passage en France de son président Etienne Tshisekedi en 2011. Ce jour-là, sans le soutien des combattants résistants de Paris, nous aurions assistés à une tragi-comédie qui ne dit son nom. Incapable d’organiser un tel événement, le candidat Tshisekedi s’était retrouvé à faire une conférence dans une petite église de la banlieue parisienne. Edo Olito, responsable de la section UDPS France, s’était fait invisible. Les multiples invitations restèrent sans réponse. Il cultiverait la culture de l’inaction dans l’attente, peut-être, d’un poste à Kinshasa. On ne sait jamais!

 

Roger Musandji (@rogermusandji)

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
Débatfranceudps

Related Articles

Le « Black american » un cliché à lui tout seul

  Vous vous souvenez de cet acteur ? c’est Taye Diggs et pour visualiser le « Black american » regardez le dans

L’UDPS et l’amateurisme dans la communication

[GARD align= »center »] Le président national de l’UDPS était samedi 8 octobre 2011 à Paris pour rencontrer les congolais de France.

Les raisons de la tournée africaine de Xi Jinping

Le président chinois nouvellement élu effectue un voyage officiel à l’étranger, dont la première escale a été consacrée à la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*