L’UE propose un mix d’incitations à l’Afrique pour stopper les traversées mortelles de la Méditerranée

[GARD align= »center »]

Maroc au Immigration

(Photo d’archive utilisée juste a titre d’illustration)

La Commission européenne a fait miroiter mardi des investissements financiers de plus de 60 milliards d’euros aux pays africains « coopératifs » pour freiner l’afflux de migrants vers l’UE par la Méditerranée, où plus de 10.000 migrants ont perdu la vie depuis 2014.

« Nous proposons de nouveaux partenariats, en commençant avec un premier groupe de pays », a expliqué son vice-président Frans Timmermans, devant le Parlement européen, citant l’Ethiopie, le Niger, le Nigéria, le Mali, le Sénégal, mais aussi la Jordanie et le Liban.

Depuis que l’immense afflux de migrants venant de la Turquie s’est tari, grâce au fragile accord entre l’UE et Ankara conclu en mars, la route maritime depuis l’Afrique est redevenue la principale porte d’entrée clandestine en Europe, toujours aussi périlleuse.

Depuis 2014, plus de 10.000 migrants ont perdu la vie en Méditerranée, en tentant de rejoindre l’Europe, a rappelé mardi un porte-parole du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

Pour s’assurer une coopération des pays d’origine, le plan proposé par la Commission est « un mix d’incitations positives et négatives », a exposé M. Timmermans, faisant planer la menace de « conséquences pour ceux refusant de coopérer », notamment sur le plan commercial.

A court terme, le plan prévoit de diriger 8 milliards d’euros d’ici 2020, en provenance de fonds déjà prévus pour l’aide au développement, vers les pays-clés concernés.

A plus long terme, l’exécutif européen a l’ambition de mobiliser « jusqu’à 62 milliards d’euros de fonds publics et privés dans l’économie réelle », à condition que les Etats membres de l’UE et d’ »autres partenaires » jouent le jeu.

Il propose de mettre sur la table 3,1 milliards jusqu’à 2020, espérant qu’ils déclencheront « des investissements additionnels privés et publics de jusqu’à 31 milliards », que les Etats membres de l’UE et d’autres partenaires seront appelés à doubler. 

[GARD align= »center »]

Tags assigned to this article:
afriqueimmigrationréfugiés

[fbcomments]

Related Articles

Présidentielle en Mauritanie: Les Tunisiens Béji Caïd Essebsi et Ridha Belhadj dirigent la mission des observateurs de l’UA

[GARD align= »center »] L’Union africaine a décidé de nommer Béji Caïd Essebsi et Ridha Belhadj à la délégation de contrôle de

Nucléaire iranien: Netanyahu demande devant l’ONU une « ligne rouge claire »

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé jeudi devant l’ONU l’établissement d’une « ligne rouge claire » pour empêcher l’Iran de

Israël: Les migrants africains clandestins manifestent à Tel-Aviv contre une loi à leur encontre

 [wp_ad_camp_3] Les migrants africains clandestins qui vivent depuis des années à Tel-Aviv manifestent contre le sort qui leur est réservé

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*