Lutte contre Ebola : Brazzaville lance un plan de contingence de plus d’un milliard CFA

Lutte contre Ebola : Brazzaville lance un plan de contingence de plus d’un milliard CFA
 [GARD align= »center »]
Des employés de l’OMS s’apprêtant à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans le district de Kibale où une épidémie d’Ebola a éclaté récemment. | AFP

Des employés de l’OMS s’apprêtant à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans le district de Kibale où une épidémie d’Ebola a éclaté récemment. | AFP

Pour faire face à la menace du virus Ebola, le Congo-Brazzaville vient de mettre en place un plan de contingence, une semaine après l’annonce de cas confirmés en RDC voisine. L’exécution de ce plan nécessite 1,17 milliard Fcfa. Les autorités congolaises justifient leur plan de prévention par des mouvements fréquents des populations entre les pays affectés et le Congo-Brazzaville et des risques élevés d’importation de cette épidémie au Congo.

A l’occasion d’une communication faite à l’endroit des ambassadeurs et des représentants des organisations internationales, le ministre congolais de la Santé et de la Population, François Ibovi a indiqué que son pays a besoin de plus d’un milliard de Fcfa pour faire face à la menace du virus Ebola.

Présentant le plan en question, François Ibovi a déclaré qu’il prévoit le renforcement des mesures d’hygiènes, des activités de la coordination nationale ainsi que des capacités de la surveillance sentinelle et épidémiologique, la préparation des formations sanitaires à la prise en charge des cas signalés et le renforcement de la mobilisation, l’information et de la communication à l’endroit des populations.

Parmi les mesures de prévention prises par le gouvernement, on note la mise à la disposition des agents des aéroports, des ports fluviaux et maritimes, des équipements de protection et des thermomètres lasers, le pré-positionnement de 1.050 kits d’équipements de protection individuelle, la tenue de réunion de sensibilisation des agents des aéroports et des ports de Brazzaville et la diffusion des spots sur Ebola au niveau des aéroports internationaux du pays.

Un comité de coordination et de gestion des épidémies en partenariat avec l’OMS et l’UNICEF est d’ailleurs créé, selon François Ibovi. Pour sa part, la représentante de l’OMS au Congo, Fatoumata Binta Diallo a affirmé qu’il n’y a aucun cas suspect au Congo. En ce sens, elle affirme que les informations seront données de façon régulière via le ministère congolais de la Santé pour apaiser toutes inquiétudes de plus en plus grandissantes dans le pays.

Le Congo-Brazzaville   avait été touché par une épidémie d’Ebola entre décembre 2001 et avril 2002 dans le département de la Cuvette-Ouest où 95 cas ont été relevés avec 77 décès. De plus, entre janvier et avril 2003, une deuxième épidémie y a sévi, faisant 128 morts sur 143 cas.

©Oeildafrique.com 

[wp_ad_camp_3]

 


Tags assigned to this article:
congoebola

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Le président rwandais Paul Kagame accuse les dirigeants burundais de « massacrer leur population »

Le président rwandais Paul Kagame s’est inquiété de la situation au Burundi voisin, englué depuis six mois dans une grave

RDC: La satisfaction des envoyés spéciaux pour le Grand Lacs suite à l’adoption de la loi d’amnistie

[GARD align= »center »] Dans le cadre de la réconciliation nationale en République démocratique du Congo, une loi d’amnistie a été votée

Rwanda: un ancien maire condamné à la perpuité pour le génocide de 1994 par un tribunal allemand

[GARD align= »center »] Un ancien maire rwandais a été condamné mardi par un tribunal allemand à la réclusion à perpétuité pour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*